Magnum
Magnum

Trace d'une exposition itinérante, Paysages de Magnum est plus un raccourci de Magnum qu'une anthologie du paysage photographique.

Créée en 1947, cette agence a été le fait de photographes souvent témoins de la seconde guerre mondiale et qui ont voulu affirmer un regard autant plastiquement construit qu'engagé dans les bouleversements de civilisations et de société. C'est pourquoi guerres, urbanisation, industrialisation, pollutions et catastrophes abondent parmi leurs reportages.

En fait, le paysage n'apparaît que par la bande. S'il est parfois serein, il est presque toujours marqué de la présence et de l'action de l'homme, spectateur, aménageur, destructeur. Ces photographes sont des esthètes (Ernst Haas), des arpenteurs (Eliot Erwin), des sociologues de l'angoisse (Raymond Depardon), voire des éboueurs (Bruce Davidson). Sans relâche, ils témoignent du recul croissant de la nature vierge devant la colonisation et la consommation du paysage. Et comme l'on sait, toute consommation produit des déjections, ce que la photographie contemporaine ne peut occulter.

Tout cela dans un petit livre à l'italienne, très élégant, même si l'impression manque un peu de piqué.

---------

Magnum, Paysages de Magnum (Éditions Magnum).