Jean Van Hamme
Jean Van Hamme

Epoxy, jeune fille moderne en vacances en Grèce, est projetée dans le monde de la mythologie antique. Rencontres avec les Amazones, les Centaures, Hercule, Thésée et les Dieux eux mêmes qui tous en veulent à son corps, à sa peau, aux deux. La Grèce antique, prétexte rêvé aux nudités de rêve: Epoxy est une des premières bandes dessinées érotiques de qualité, publiée en 1968 chez Eric Losfeld, celui même qui deux ans avant éditait Barbarella. érotisme soft, dira-t-on trente-cinq ans plus tard, où tout est suggéré, mais de dos plutôt que de face, et où toute pilosité même est gommée. Barbarella cependant fut interdite à l'exposition et à la vente aux mineurs — elle l'est toujours ! — Epoxy y échappa: concession de la censure à sa qualité ou oubli de sévir vues les circonstances: au lendemain même de sa parution éclatait le mouvement de mai 1968.

-----

Paul Cuvelier et Jean Van Hamme, Epoxy (Éditions Le Lombard, avec dossier d'accompagnement sur l'oeuvre de Paul Cuvelier par Numa Sadoul).