Serge Letendre

En 1991, les éditions Dargaud lançaient une nouvelle série intitulée Pour l'amour de l'art. Le premier album, L'affaire Van Rotten, mettait en scène Greg et Anthéa, deux jeunes gens qu'apparemment tout sépare, mais qu'une passion commune pour l'Art, peinture, sculpture et archéologie, va réunir.

Trois annnées plus tard un second volume Les anneaux de Babel voit le jour. Gros plan ! "Les anneaux de Babel", ce sont trois alliances, d'or, d'argent et de platine, réunies en anneau pour symboliser les trois religions issues des Saintes Ecritures. C'est l'évêque Priscillien d'Avila qui conçut et porta ce bijou, alors qu'il prêchait la réconciliation universelle. Déclaré hérétique par les Conciles de Bordeaux puis de Trèves, il fut exécuté en 386, première victime du pouvoir séculier.

Ce bijou, retrouvé lors de fouilles archéologiques à Salamanque (Espagne) va exciter la convoitise de bien des personnages: un simple petit truand, employé sur le chantier et qui n'en voit que la valeur marchande, espère en tirer des millions de pesetas; José Herrero, un archéologue réputé, vieil homosexuel, se laisse subjuguer, jusqu'à la folie, par sa beauté et des catholiques intégristes enfin, farouchement hostiles à toute idée d'oecuménisme: seuls, d'après eux à "pouvoir protéger leur patrie contre les influences laxistes propagées par les nouveaux penseurs de l'Europe hérétique", ils voient dans la réapparition des trois anneaux une menace certaine contre leurs objectifs. Infiltrés dans les milieux bourgeois de la ville, les membres de la loge de Salamanque vont tout mettre en oeuvre pour se l'approprier.

Planté dans ce contexte dont il ne soupçonne pas encore l'existence, Grégoire Chardonnet n'a rien de ces archéologues qu'on imagine trop souvent agés et poussiéreux: jeune, beau, il n'est pas insensible au soleil, au pays et ses habitantes — une en particulier. Mais il y a la belle Anthéa, son amie, sa complice, qu'il fait venir en Espagne. Les événements vont s'enchaîner les uns après les autres dès la découverte des anneaux jusqu'aux dénouements en cascade.

Rassurez-vous, comme dans les belles histoires d'amour, tout est bien qui finira bien. Du moins, si l'on considère la mort du truand et de l'archéologue comme une banalité. Si l'on admet que l'affaire soit étouffée par un politique et un policier qui ont partie liée avec les intégristes. Si l'on sait que les anneaux ne sont pas vraiment perdus pour tout le monde. Le romanesque, à défaut de la morale, est sauf !

Concerto pour quatre mains, cet album est co-signé au scénario par Serge Letendre (dont la série la plus connue est La Quête de l'Oiseau du Temps avec Loisel) et Pascale Rey, une jeune journaliste Suisse. Quant aux dessins, si le premier tome était l'oeuvre prometteuse de Joseph Griesmar dit Béhé, ceux-ci sont réalisés en duo par François Pierre et Jean-Pierre Danard qui, depuis une dizaine d'années, se sont d'abord faits connaître dans des fanzines (Sapristi, PLG,...) puis chez différents éditeurs (Milan, Bayard. Alpen). Rendez-vous pour un troisième épisode dont on espère qu'il ne se fera pas attendre aussi longtemps.

-----

Serge Letendre et Pascale Rey, Les anneaux de Babel (II) (Dessins de Pierre et Danard, Éditions Dargaud).