Monica Lewinsky
Monica Lewinsky

Des interviews télévisées, un livre et une tournée promotionnelle: Monica Lewinsky entame la commercialisation planétaire de sa liaison avec Bill Clinton, avec à la clé des millions de dollars. Aux Etats-Unis, la "dignité" est de rigueur, la jeune femme cherchant avant tout à redorer son image. Elle a donc accordé gratuitement une interview à la chaîne de télévision ABC. "Ouverte, expressive, parfois très émouvante, drôle aussi", dit d'elle Barbara Walters, la journaliste vedette qui l'a interrogée. Monica Lewinsky, 25 ans, y évoque ses sentiments pour le président, présente ses excuses aux Américains, est interrogée sur sa préférence pour les hommes mariés et raconte comment sa mère a tout essayé pour qu'elle rompe avec Bill Clinton. Pour l'occasion, la chaîne a quintuplé ses tarifs publicitaires, les fixant à 800.000 dollars les 30 secondes. Selon USA Today, elle se serait ainsi assuré quelque 35 millions de dollars. Les Américains encore intéressés par Monica peuvent également lire son livre, Monica's Story (En France: Monica: son histoire, parution le 6 mars aux Presses de la Cité). Là encore, dignité et distance sont de mise. La jeune femme, qui a reçu 600.000 dollars d'avance pour ce livre, ne participera à aucune tournée promotionnelle des librairies, en laissant le soin à l'auteur du livre, le biographe britannique Andrew Morton, selon la maison d'édition, St Martin's press. Histoire de "ne pas être surexposée", précise une collaboratrice de Lynn Goldberg, chargée du service de presse du livre et qui espère en vendre un million. Andrew Morton, rendu célèbre par sa biographie de la princesse Diana, a déjà raconté que Monica Lewinsky s'était sentie "dans une situation similaire" à celle de Diana, piégée par un homme de pouvoir. Monica aimerait aussi tuer Linda Tripp, a-t-il déclaré au tabloïd britannique The Mirror. C'est de fait surtout à l'étranger que Monica Lewinsky, qui doit quelque deux millions de dollars à ses avocats, espère engranger les profits les plus appréciables. Une interview accordée à la chaîne britannique Channel Four a été diffusée en Grande-Bretagne contre la somme de 600.000 dollars. L'interview aurait déjà été revendue dans 32 pays, à un prix variant entre 100.000 et 500.000 dollars, dont Monica Lewinsksy devrait toucher plus de 70%, selon la presse américaine. Son livre sort également en Grande-Bretagne et l'ancienne stagiaire s'y rendra pour une tournée promotionnelle incluant signatures d'autographes et interview radio. La maison d'édition britannique Michael O'Mara est responsable de sa commercialisation internationale et en aurait déjà revendu les droits dans une douzaine de pays. Plusieurs magazines, dont l'hebdomadaire français Paris-Match ou l'Allemand Bild, ont également acheté les droits pour publier des extraits du livre et prévu des interviews. D'autres magazines ont d'ores et déjà acheté un reportage photo commenté par son père Bernard Lewinsky, où l'ancienne stagiaire tricote, essaye des chapeaux ou travaille dans la cuisine. Monica Lewinsky a en outre été photographiée pour l'édition britannique du mensuel Marie-Claire dont elle devrait faire la couverture. Cette gloire commerciale pourrait cependant être assez brève. Déjà certains libraires américains estiment que le scandale a trop duré, usant l'intérêt des lecteurs potentiels.