Walt Disney / Mickey
Walt Disney / Mickey

Mickey, la petite souris de Walt Disney devenue monstre sacré, souffle ses 70 bougies avec la sortie d'un très beau livre d'art qui retrace sa carrière à travers croquis, esquisses, cellos et décors qui l'ont vue naître et grandir.

Ce Mickey est signé par un passionné de dessin animé, Pierre Lambert, qui a fondé l'Association du film d'animation et a déjà publié chez le même éditeur un Tex Avery et un Pinocchio. Au fil des pages et des images, Pierre Lambert raconte une légende en six chapitres: des souris et des hommes ou l'histoire d'une naissance, l'âge d'or en noir et blanc (1928-1935), l'âge d'or en couleur (1935-1940), Mickey au firmament (1940), la fin de l'âge d'or (1940-1955) et le retour de la souris (1983 à nos jours).

435 illustrations, finement tracées à l'encre ou à la mine de plomb et délicatement coloriés à la gouache, à l'aquarelle et au pastel, ornent cet ouvrage de 300 pages aux dimensions respectables (330x330 mm). Certaines reproduisent l'aspect des "cellos" (feuilles de rhodoïd transparentes, ou le dessin est tracé d'un côté et la couleur appliquée au verso). Ce sont des documents originaux et inédits à 95%.

La petite souris à la tête ronde et aux grandes oreilles, créée par Walt Disney et Ub Iwerks, a effectué sa première sortie en salle dans Steamboat Willies, il y a 70 ans, le 18 novembre 1928. Tour à tour matelot, gaucho, aviateur, toreador, apprenti-sorcier, magicien, Mickey est devenu le personnage de dessin animé le plus célèbre de l'histoire du cinéma.

En 1953 pourtant, la carrière cinématographique de Mickey connaît un hiatus. "Il est devenu tellement légendaire que nous ne pouvons plus plaisanter avec lui, disait Disney, il ne boit pas, ne fume pas, n'est pas violent... Que voulez-vous faire avec un tel premier rôle ?" La télévision va remettre le souriceau espiègle en selle mais il faudra attendre 25 ans son retour sur grand écran en 1983. En 1995, pour la première fois, un Mickey naît au studio Disney de Montreuil, dans la banlieue parisienne: Mickey perd la tête.

Pierre Lambert, consultant auprès de Christie's à Londres et New-York, suit à la trace l'évolution graphique et chronologique de la souris star, qui a valu à Walt Disney un Oscar en 1935 et en 1941. Une filmographie et un glossaire technique complètent l'ouvrage.

-----

Pierre Lambert, Mickey (Éditions Démons et Merveilles).