Roman Polanski
Roman Polanski

Avec Johnny Depp en chercheur de vieux grimoires, le cinéaste Roman Polanski est de retour sur les écrans, après cinq ans d'absence, dans un thriller fantastique placé sous le signe du Malin avec femmes fatales et meurtres en série. La neuvième porte est adapté du roman de l'écrivain espagnol Arturo Perez-Reverte, Le Club Dumas.

Dans ce polar plein de rebondissements, qui entraîne le spectateur de New-York à Paris, de Tolède à Sintra, le réalisateur du Bal des vampires et de Rosemary's Baby flirte à nouveau avec les puissances occultes et démoniaques et les sectes de fanatiques. Johnny Depp incarne Dean Corso, un "biblio-flic" érudit qui recherche pour des collectionneurs richissimes des manuscrits rares. Dean Corso n'est pas toujours très regardant sur la façon dont il se procure les livres convoités. Un éminent bibliophile féru de démonologie, Boris Balkan (Frank Lagella), qui a acquis Les neuf portes du Royaume des ombres, un légendaire manuel d'invocation satanique, lui offre un pont d'or. La mission de Corso est de retrouver les deux exemplaires restant de cet ouvrage et de les comparer, car un seul serait authentique.

L'enquête du privé est parsemée de meurtres, commis selon un rituel étrange qui correspond aux illustrations du grimoire mythique. Une mystérieuse et troublante beauté (Emmanuelle Seigner, l'épouse du réalisateur à la ville, qui a déjà joué pour lui dans Frantic et Lunes de fiel) espionne Corso. Ange gardien ou ange du Mal ? Une veuve noire (Lena Olin) l'attaque toutes griffes dehors, des libraires jumeaux l'attendent à Tolède et un vieil aristocrate ruiné dans un château baroque portugais...

La neuvième porte, qui s'ouvre sur une scène de suicide particulièrement réussie, est un puzzle, un jeu de piste macabre dont l'action n'est pas exempte d'humour noir. Cette traque de manuscrits secrets et maléfiques évoque, sans toutefois l'égaler, Le nom de la rose, le roman de Umberto Eco adapté par Jean-Jacques Annaud. Là aussi, le secret de l'énigme, réside dans un livre. Après Edward aux mains d'argent, Ed Wood, Dead Man ou Las Vegas parano, Johnny Depp, adepte des incarnations bizarres, joue ce baroudeur des bibliothèques en lunettes rondes et petit bouc qui lutte contre des forces obscures.

La neuvième porte, coproduction franco-espagnole, est le 15ème film de Roman Polanski, qui n'avait pas tourné depuis La jeune-fille et la mort avec Sigourney Weaver en 1994. Un projet de film, Le Double avec John Travolta, avait en effet avorté en 1996 après un désaccord avec la star américaine qui avait quitté abruptement les studios de Boulogne. L'année suivante, le cinéaste français avait monté à Vienne une comédie musicale adapté de son film Le Bal des Vampires. Roman Polanski n'a pas tourné aux Etats-Unis depuis Chinatown avec Jack Nicholson et Faye Dunaway, il y a 25 ans. Régulièrement, son retour éventuel sur le sol américain est évoqué. Mais une condamnation pour relation sexuelle avec une mineure, remontant à plus de vingt ans, pèse toujours contre le cinéaste, qui vient d'avoir 66 ans le 18 août.

-----

Roman Polanski, La neuvième porte, avec Johnny Depp et Emmanuelle Seigner.