Tonino Benacquista

Tonino Benacquista publie simultanément des nouvelles et une pièce de théâtre, après avoir conquis de nombreux jeunes lecteurs avec des polars décapants comme Les morsures de l'aube ou La maldonne des sleepings, puis élargi son audience avec Saga, roman qui a obtenu l'an dernier le Grand Prix des lectrices de Elle. Fidèle à son goût des titres-calembours, l'écrivain a intitulé Tout à l'ego son second recueil de nouvelles (après La machine à broyer les petites filles): "on a beau être notre pire ennemi, on se préfère, c'est toute l'histoire", dit-il. Des bancs de l'école à la chambrée de la caserne de Montbéliard en passant par la vie de couple, Benacquista raconte des moments marquants de sa vie. Dans Q.I, il écrit: "à force de bâiller pendant les cours, il m'arrive souvent de passer pour un cancre (...). La dernière fois que l'homme à la veste jaune est venu me faire passer les tests, il m'a donné dans les 148". Il a alors 9 ans et demi. "Si Dieu s'attache aux naïfs et aux égarés, alors JE suis Dieu", ajoute-t-il. En quelques jours, il réglera "tous les problèmes de racket et de dope à l'école". Dans une autre des dix nouvelles du livre, Transfert, il prend son petit-déjeuner avec Catherine, sa femme, devenue si prévisible. Soudain, ce matin-là, elle lui lance: "Tu devrais faire une psychothérapie". "C'est la première fois en douze ans qu'elle prononce ce mot (...). Qui est cette femme, en robe de chambre qui me fait face?", s'interroge le héros.

Benacquista publie également Le Contrat, "un western psychanalytique en deux actes et un épilogue", une pièce qui se veut un "suspense". Un psychanalyste, un patient: la situation est a priori banale. Ce qui l'est moins, c'est que le patient est chef de gang. D'où un renversement de situation: le psychanalyste, qui refuse d'abord de se charger de ce patient peu ordinaire, est saisi de frayeur devant ses menaces et doit s'exécuter. Mais comment mener une analyse le "couteau sous la gorge"? Le "contrat" analytique sera-t-il plus fort que le "contrat" des tueurs?

Né en 1961 en banlieue parisienne dans une famille d'émigrés italiens, Tonino Benacquista a été tour à tour serveur de pizzas, accompagnateur de nuit aux wagons-lits, accrocheur de tableaux dans une galerie d'art, parasite mondain. Il a raconté ses expériences dans des livres comme Trois carrés rouges sur fond noir ou La commedia des ratés.