Falun Gong

Le gouvernement chinois a ordonné la destruction de milliers de livres publiés par la secte Falun Gong dans l'ensemble du pays, ont rapporté les médias officiels ainsi que des cadres locaux. "On a brûlé beaucoup de livres du Falungong ici", a indiqué un responsable municipal de la grande métropole de Wuhan (centre). "Wuhan était un important centre de distribution pour la propagande du Falun Gong", a-t-il précisé, ajoutant que les livres avaient été brûlés en public sur un terrain de sport. Selon l'agence Chine nouvelle, plus de 200.000 ouvrages de la secte mystique ont été détruits par le feu dans les seules villes de Wuhan et Tianjin (nord). Un responsable de la municipalité de Tianjin a déclaré que les autorités avaient passé les librairies de la ville au peigne fin pour confisquer la littérature du Falun Gong. "Certaines personnes ont rapporté d'elles-mêmes leurs ouvrages", a-t-il ajouté. A Urumqi, la capitale de la région autonome musulmane du Xinjiang (nord-ouest), les autorités ont confisqué puis détruit 3.200 livres, 1.200 vidéodisques ainsi que 10.000 cassettes diffusés par la secte. "Aucune publication liée au Falun Gong ne peut être imprimée, recopiée ni distribuée. Toute publication sur le Falun Gong sera confisquée immédiatement en cas d'apparition sur le marché", a averti dans une circulaire l'Administration de la Presse et des Publications, dans la foulée de l'interdiction, le 22 juillet, de la secte d'inspiration bouddhiste. Des milliers d'adeptes ont été interpellés à cette occasion. Les médias officiels poursuivent leur campagne de dénonciation du mouvement qui avait défié les autorités en avril en organisant un rassemblement silencieux de 10.000 personnes devant le siège du régime communiste en plein centre de Pékin. Les autorités ont accusé le Falun Gong de constituer la plus grave menace pour la stabilité du régime depuis l'écrasement des manifestations de Tiananmen de 1989 en faveur de la démocratie. Le régime s'efforce désormais de promouvoir la lecture d'ouvrages scientifiques afin de contrecarrer l'influence du Falun Gong, qui affirme que la pratique d'exercices matinaux de respiration et de méditation suffit à écarter les maladies sans recours aux médicaments. Les principales librairies de Pékin ont installé des rayons spéciaux consacrés à des ouvrages d'astronomie, de géologie, de biologie et contre les superstitions, a rapporté Chine nouvelle. "Le fondateur du Falungong, Li Hongzhi, a annoncé l'explosion prochaine de la Terre, provoquant le suicide de nombreuses personnes. Les librairies ont donc organisé des cours avec des astronomes chargés d'expliquer que la planète est sûre. Cela a accru les ventes", a ajouté l'agence officielle qui affirme également que les autorités avaient mis la main sur des factures de pharmacie prouvant que Li Hongzhi avait lui-même acheté des médicaments avant son départ en exil pour les Etats-Unis.