Alain Soral
Alain Soral

écrivain, sociologue, cinéaste, acteur, boxeur anarchiste, philosophe pamphlétaire, Alain Soral, né en 1958, est l'auteur d'une oeuvre originale — La Vie d'un vaurien (2001), Jusqu'où va-t-on descendre (2002), Socrate à Saint-Tropez (2003), Misères du désir (2004) — après avoir assez mal débuté dans la vie. Il est surtout connu pour sa "grande gueule" peu politiquement correct, ses provocations, son narcissisme, son parti-pris d'agitateur intellectuel et ses positions pro-palestiniennes, ayant notamment soutenu la liste Euro-Palestine menée par Dieudonné aux élections européennes du printemps 2004. C'est le genre de CV qui ne plaît pas aux extrêmistes pro-israéliens qui ont pris l'habitude d'attaquer violemment — le plus souvent en toute impunité et sans réaction médiatique ou politique — les artistes, journalistes ou intellectuels qui osent encore s'exprimer sur le sionisme et la question palestinienne, que ce soit par des procès pour antisémitisme (contre Edgar Morin), par des campagnes médiatiques (contre Tariq Ramadan), par des boycotts (contre Dieudonné), et même désormais de plus en plus souvent par des agressions physiques contre les personnes, dont l'écrivain est la dernière victime en date.

Dans la soirée du mardi 28 septembre, alors que Alain Soral dédicaçait son dernier livre, Misères du désir (éditions Blanche) où il aborde dans son style de boxeur ces problèmes politico-communautaires sensibles, une vingtaine de jeunes gens casqués et armés de gourdins ont en effet attaqué aux cris de "Israël vaincra" la librairie parisienne "Au Pays de Cocagne" où il se trouvait, cassant la vitrine, renversant le mobilier, saccageant les livres, frappant et aspergeant les visiteurs avec des bombes lacrymogène avant de s'enfuir. Alain Soral, qui avait récemment participé à l'émission Complément d'Enquête de France 2 où ses propos sur le sionisme et le communautarisme juif ont selon lui été manipulés par le réalisateur, a indiqué avoir reçu des menaces de mort après cette émission; menaces effectivement plus ou moins clairement exposées dans un article en forme d'appel public au lynchage contre Dieudonné et Soral publié sur le site internet Guysen Israël News sous le délicat titre de Tirons la chasse.

Selon Alain Soral la police n'avait pas voulu assurer la protection qu'il avait demandée pour cette signature en librairie et n'a interpelé aucun des agresseurs, ces derniers ayant déjà pris la fuite lorsqu'elle est arrivée, mais selon les dires des victimes, il semblerait que l'autodafé soit le fait du Betar, une ligue de défense juive à caractère violent. Quelles que soient les motivations des agresseurs, l'opération tombe en tout cas plutôt bien pour la promotion de Misères du désir.