Frank Giroud

Le second et dernier tome de Azrayen (l'ange des ténèbres en langue kabyle), de Lax et Giroud, vient de sortir.

Le premier, publié en octobre 1998, avait reçu le prix de la critique 1999 au Festival d'Angoulême, décerné par les journalistes spécialisés en BD. Lax (dessin) et Frank Giroud (scénario) racontent l'histoire d'une patrouille perdue pendant la guerre d'Algérie.

Après Les oubliés d'Annam (l'Indochine) et La fille aux ibis (la Roumanie), ils continuent dans le roman historique militant. Cela se passe en 1957 en Kabylie entre "rebelles" et "pacificateurs". Dénonciation d'une sale guerre et hommage aux hommes des deux côtés qui restent humains. Azrayen met en scène les villageois des montagnes mais surtout les militaires français, soldats de carrière avec ou sans états d'âme et bidasses perdus. Cela se termine par une bavure: l'incendie d'un douar. Une double image de visages d'enfants et cette phrase: "en quelques minutes, leurs yeux avaient perdu toute innocence. Ils étaient devenus durs, impitoyables. C'était fini, nous ne pouvions plus gagner cette guerre".

Azrayen s'accompagne d'un dossier de 22 pages avec photos, aquarelles et un texte de Frank Giroud expliquant sa démarche.

-----

Lax et Giroud, Azrayen (Éditions Dupuis).