Brigitte Bardot
Brigitte Bardot

Brigitte Bardot, qui a tiré sa révérence au cinéma il y 25 ans, revient dans l'actualité avec le deuxième tome de ses mémoires, Le Carré de Pluton. De nombreux hommes, amis ou amants, ont croisé la route de B.B., y compris l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing (dans la catégorie des amis). La star raconte comment elle a milité depuis sa retraite de Saint-Tropez (sud) pour la candidature de "son ami" Giscard d'Estaing pour l'élection présidentielle en 1974. Quelques années plus tard, Brigitte Bardot demande audience au président. Elle vient plaider une grâce en faveur d'une amie, Christina Von Opel, cousine de son ex-mari Gunter Sach, incarcérée pour une affaire de drogue, mais le chef de l'Etat ne connaît pas le motif de cette rencontre. "Comment va votre coeur, chère Brigitte", lui demande-t-il. "Il va mal, Valéry, c'est pourquoi je suis ici", répond la star, alors âgée de 44 ans. "Et Valéry de mettre sa main sur ma cuisse, pensant qu'un problème d'amour m'amenait vers lui", raconte Bardot. Informé du motif de la visite, le Président lui annonce qu'il ne peut rien. "Valéry, si vous m'aimez un tout petit peu, faites quelque chose pour elle, je vous en supplie", insiste Brigitte Bardot. "Et Valéry de remonter un peu sa main sur ma cuisse et de me demander s'il pouvait faire quelque chose pour moi", poursuit-elle. "Avez-vous suffisamment de fuel ? (c'était l'année où l'on en manquait pour le chauffage)", lui demande finalement le président. "Oui Valery je vous remercie", répondit-elle. D'autres hommes ont été plus proches de la star qui raconte les rencontres, les ruptures, les chagrins. Certains figurent sous leur nom, d'autres n'ont droit qu'à un prénom ou même à une initiale, et passent. Sauf le dernier Bernard d'Ormale, rencontré chez Jean-Marie Le Pen — qu'elle trouve "bon vivant, très rigolo, intéressant, érudit et sensible" --, et sa femme Jany "ravissante et drôle". Une grande partie des souvenirs concernent les animaux, dont l'ancienne star a pris la défense depuis qu'elle a arrêté le cinéma: la chienne Nini, les chattes Belote et Roudoudou, les chèvres, le cochon. Le tout entrecoupé d'épisodes un peu plus graves, comme la découverte d'un cancer du sein, le poids de la solitude, ou bien la tentation du suicide. Cet ouvrage est la suite de Initiales B.B., sorti il y a trois ans, qui avait été un grand succès de librairie. Près d'un million d'exemplaires avaient été vendus, reconnaît Brigitte Bardot, qui avoue être assujettie à l'impôt sur les grandes fortunes.