Mathieu Lindon
Mathieu Lindon

Le Front National poursuit "solidairement" pour diffamation l'écrivain Mathieu Lindon et les éditions POL, à la suite de la parution du roman Le procès de Jean-Marie Le Pen. "Nous faisons l'objet d'une citation à comparaître au Tribunal de Grande Instance de Paris le 10 septembre 1999", précise-t-on chez POL, en soulignant que c'est une des toutes premières fois que M. Le Pen s'en prend à un roman. Jean-Marie Le Pen et le FN poursuivent l'écrivain et Paul Otchakovsky-Laurens au motif que le roman contiendrait des "imputations de meurtres, de violences, de diffamations et de mensonges systématiques à l'encontre soit de M. Le Pen soit du FN, soit les deux". M. Le Pen et le FN réclament chacun le versement au titre de préjudice d'une somme de 200.000 Francs.

Dans Le procès de Jean-Marie Le Pen, Mathieu Lindon met en scène un avocat, juif, homosexuel et de gauche, vivant avec un Beur. Il va devoir défendre un jeune "crâne rasé", accusé d'avoir tué un Français d'origine maghrébine, s'efforçant de convaincre la Cour à faire citer M. Le Pen, au moins comme témoin.

Paru en septembre 98, ce petit roman (138 pages) a fait l'objet de plusieurs réimpressions pour atteindre un tirage de 30.000 exemplaires. Journaliste littéraire au quotidien Libération, Mathieu Lindon a déjà publié plusieurs romans chez POL.