John Kerry

- John F. Kerry : Mon Amérique à moi (éditions Fayard). Qui est John Kerry ? Que veut-il pour l'Amérique et pour le monde ? Le candidat officiel des démocrates à la prochaine élection présidentielle américaine prend lui-même la plume pour raconter sa vie, dire ses espoirs et ses convictions, présenter son programme. Ses références ? Roosevelt, Kennedy, Clinton.

- Paul Alexander : John Kerry, Les dessous d'une campagne (éditions Presses de la Cité). En l'espace de deux ans, Paul Alexander est devenu l'interlocuteur privilégié du candidat et de ses proches. A travers ce document, il retrace le parcours surprenant de ce jeune sénateur, fervent admirateur de John Fitzgerald Kennedy, qui pourrait bien devenir le quarante-quatrième président des Etats-Unis d'Amérique.

- Pierre Alexandre : John F. Kerry, L'homme qui veut arrêter Bush (éditions Anne Carrière). Pierre Alexandre s'est attaché à dépeindre sans complaisance un personnage complexe, courageux, tenace, mais qui peut se déjuger lorsqu'il l'estime nécessaire, autant de louvoiements que ses opposants exploitent au mieux pour le déstabiliser. Cet ouvrage est aussi l'occasion de découvrir les coulisses d'une campagne où chaque discours, chaque détail de la vie privée des candidats est exploité jusqu'à l'excès pour mieux fendre l'armure de l'adversaire.

- Edward Meeks : John Kerry (éditions Le Rocher). Biographie du candidat par un célèbre globe-trotter américain de Paris.

- Steven Ekovitch : Qui est John Kerry ? (éditions Pepper). Autre portrait du sénateur du Massachusetts et de sa famille.

- Benoît Clair : John F. Kerry, Objectif Maison-Blanche (éditions Le Félin). Benoît Clair est journaliste et grand reporter depuis 1974. Il vit aux Etats-Unis où il travaille, depuis une quinzaine d'années, comme correspondant permanent pour plusieurs groupes de presse européens.

- Sean Besanger / Alex Thomas : John F. Kerry, l'anti-Bush (éditions Alban). Ce livre est une image de la société politique américaine actuelle. Kerry fait peur à George W. Bush et intéresse les Européens qui voient en lui un possible retour à de meilleures relations américano européennes. Le programme de Kerry semble prometteur sur un certain nombre de points qui tiennent à coeur aux Européens : la paix en Irak et la reconstruction du pays par la communauté internationale, la possible ratification des accords de Kyoto, la fin des règles commerciales protectionnistes. Mais qu'en est-t-il vraiment ?