Patrick Hutchinson
Patrick Hutchinson

VICTOIRE

Je ne sais si tu es contente de toi

Toujours cette peur

Toujours à dresser des obstacles

Toujours à te dérober

Malgré ce que tu dis

L'humanité, telle une statue

Prête à s'effondrer

Sous son propre poids

Et nul n'a la vision

Nul n'a vu la victoire

La preuve que Rumsfeld

N'est pas Roosevelt

N'est pas Churchill qui veut

Vient d'être administrée

Je ne sais si tu es contente de toi

L'humanité, telle une statue

Prête à s'effondrer

Sous son propre poids

Dans les hurlements les fumées

Et nul n'a la vision

En dehors de l'intérêt

Nul n'a vu la victoire

Aisée et triomphale

La gloire des vainqueurs

Combattants de la liberté

Nul n'a vu le temps s'ouvrir

Dans les bombes qui

Pleuvaient sur Bagdad

La preuve que Rumsfeld

N'est pas Roosevelt

N'est pas Churchill qui veut

Vient d'être administrée

Je ne sais si tu es contente de toi

Toujours cette peur

Toujours à te dérober

Malgré ce que tu dis

Dans les hurlements la fumée

Nul n'a vu le monde s'ouvrir

Pourtant l'avenir passe par là

Son devenir est à forger

Nul n'a la vision

Aisée et triomphale

Toujours à dresser des obstacles

Toujours à te dérober

L'humanité est-elle épuisée

A force de trop mettre bas

Je ne sais pas si tu es contente de toi

Toujours à dresser des obstacles

Toujours à te dérober

Malgré ce que tu dis

Nul n'a la vision

En dehors de l'intérêt

Nul n'a vu la victoire

Un destin de joie

Dans ces mille Guernica

Dans ces corps déchiquetés

Ces vies brisées à jamais

Ces âmes suppliciées

Dans les torrents de feu

Qui pleuvaient sur Bagdad

Nul n'a vu Nabuchodonosor s'en aller

Nul n'a vu le monde s'ouvrir