Astrid Lindgren
Astrid Lindgren

La Suède s'apprête rend un hommage empreint de tendresse et de respect à Astrid Lindgren, la "maman" de Fifi Brindacier, considérée comme le plus grand auteur vivant du pays et qui a 90 ans le 14 novembre. Le Premier ministre Goeran Persson s'est rendu personnellement à Vimmerby, le village du Smaaland (Sud) où l'écrivain est née en 1907, dans une modeste ferme cachée sous les pommiers. Sur la place centrale, devant deux mille enfants mis en congé exceptionnel, il a dit la reconnaissance émue du pays à celle dont, selon lui, "l'oeuvre est entrée dans le patrimoine littéraire mondial". A Stockholm, son éditeur, Raben et Sjoegren, décerne pour la 30ème année consécutive le prix littéraire portant son nom et fait don de ses livres aux enfants des hôpitaux, tandis qu'au Djurgaarden, le parc d'attractions de la capitale suédoise, l'entrée au musée de Fifi Brindacier est gratuite. Le prestigieux Dramaten, le théâtre royal d'art dramatique, ne pouvait faire moins que mettre en scène Mio, min Mio, un conte de 1954 qui passe pour le chef-d'oeuvre de la "Selma Lagerloef de Vimmerby", sobriquet dont Astrid Lindgren a été affublée en référence à une autre romancière suédoise de notoriété mondiale. La Svensk Filmindustri, qui regroupe les exploitants de salles de cinéma, reversera à des oeuvres de charité les recettes du jour de la version filmée des aventures de Fifi, à l'affiche depuis plusieurs semaines sur les écrans de la ville, tandis que journaux, magazines, radios et télévisions multiplient suppléments, portraits et rétrospectives. Ces témoignages de piété filiale n'ont pas semblé émouvoir outre mesure la vieille dame digne vivant recluse dans son appartement de Vasastan, au coeur de Stockholm. "C'est la m... de vieillir", a-t-elle écrit sans détour dans une Lettre au peuple suédois publiée par les quotidiens du pays. La romancière y a fait savoir que, le jour de ses 90 ans, elle fera "un voyage vers une destination secrète" et qu'elle n'acceptera aucun cadeau. "Donnez ce que aimeriez m'offrir aux plus démunis", a-t-elle seulement recommandé.