Linux
Linux

Mandriva, ex-Mandrakesoft, éditeur français de logiciels libres, vient de signer un contrat de 150.000 euros avec le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche pour remplacer le système Microsoft Windows NT4 de 500 serveurs bureautiques par sa distribution Mandriva Linux Corporate Server 3.0 associée au serveur de fichiers Samba et au service d'annuaire LDAP. Le nouveau système est équipé d'un kit de migration développé par l'entreprise permettant une transition entièrement automatisée en quelques heures et réduisant considérablement les coûts de formation et d'assistance technique au personnel des directions régionales et départementales du Ministère.

Les responsables de l'administration avaient lancé en 2004 un appel d'offres pour faire évoluer l'architecture de leur parc informatique qui était encore sous système Windows Server NT4. Microsoft avec son Windows XP, et Mandriva avec sa distribution spécifique de linux et son kit de migration, ont répondu. Après étude des différents projets, les décideurs sont arrivés à la conclusion que Linux est la solution la moins onéreuse et la mieux adaptée à leurs besoins actuels et futurs. "Nous avions exprimé 3 contraintes à Mandriva: la continuité de service par rapport à l'existant, la facilité de migration et le choix de standards ouverts pour les composants. La solution développée a pleinement satisfait ces 3 critères", explique Michel Meyer, responsable du pôle d'assistance technique du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche. L'administration conserve toutefois encore une partie de ses 15.000 postes de travail administratifs sous Windows, ainsi que 200 serveurs de messagerie sous Sun Microsystems et 600 autres machines de production sous Unix / Linux.

Outre le Ministère de l'Agriculture, celui de l'Equipement est aussi en train de déployer depuis l'année dernière une solution Linux Mandriva sur 1.500 serveurs et celui de la Culture est déjà équipé de 200 serveurs depuis 2002. Le ministère des Affaires étrangères à également fait appel à l'entreprise pour développer des PC de bureau pour cybercafés livrés au Cameroun. Mandriva a par ailleurs récemment investi les établissements scolaires et universitaires avec son programme Academia Software, qui donne droit à une version de Mandriva Linux sous licence illimitée (elle équipe déjà entre autres les Universités de Genève et de Limoges, le laboratoire d'informatique de l'Université Paris 6, et l'institut d'astrophysique de Paris). La société, créée en 1998 à Paris et dont les services et produits sont déjà présents dans plus de 120 pays, compte bien tirer profit à la fois de son excellent sytème d'exploitation — l'un des plus complets, performants et simples à utiliser — et de ce nouveau kit de migration Windows / Linux auprès de toutes les administrations ou entreprises qui réfléchissent aujourd'hui à la meilleure façon de mettre à jour leur réseau informatique. Ce kit sera décliné en plusieurs langues et commercialisé à grande échelle dès cet été, en pack standard ou en solution personnalisée.