Bibliothèque Amalia

Un incendie dans la bibliothèque Anna-Amalia de Weimar a détruit 30.000 livres parmi les plus importants du patrimoine littéraire de l'Allemagne. Située à côté de la maison de Goethe, le magnifique château vert de style baroque construit au XVIIe siècle et transformé ensuite en bibliothèque par la duchesse Amalia von Sachsen-Weimar und Eisenach, a été la proie des flammes jeudi 2 septembre en soirée. L'incendie s'est déclaré pour une raison encore inconnue dans le grenier d'un bâtiment de l'édifice et a détruit irrémédiablement 30.000 volumes, 40.000 autres ayant été moindrement abîmés. Parmi les pertes figurent entre autres des ouvrages uniques du 16ème et 17ème siècles et une collection de partitions musicales de la duchesse Anna Amalia.

La bibliothèque, qui fût en partie gérée par Johann Wolfgang von Goethe à partir de 1797 est classée sur la liste des trésors culturels mondiaux de l'UNESCO depuis 1998. Elle abrite au total plus de 900.000 volumes pour la plupart anciens ainsi que de nombreux incunables d'une immense valeur historique ou littéraire. Les lecteurs et chercheurs spécialisés peuvent notamment y consulter le fonds Goethe — dont quelque 3.900 Faust --, 2.000 manuscrits du Moyen Age dont une bible de Luther datant de 1514, 8.400 cartes historiques et une collection exceptionnelle de livres et manuscrits des plus grands auteurs du romantisme allemand et de la littérature allemande de 1750 à 1850 en général.

En attendant une évaluation précise des dégâts qui devrait tourner autour de Vingt millions d'Euros, l'état fédéral allemand a débloqué 4 millions d'euros d'aide d'urgence à la bibliothèque de Weimar dont le fonds détruit n'est pas entièrement couvert par les assurances. Le ministre de la culture français Renaud Donnedieu de Vabres a proposé à son homologue allemande Christina Weiss de l'aider, via la Bibliothèque Nationale de France, à reconstruire et restaurer les collections endommagées.