Benjamin Fondane
Benjamin Fondane

Certains livres "tremblent" comme le souvenir. Les lettres ici présentées donnent le sentiment palpable des angoisses, des joies, de la hauteur de pensée de leurs auteurs. Michel Carassou et René Mougel ont réuni tous les échanges — lettres et articles — entre le penseur thomiste conscient du Crime occidental et le poète juif, bientôt emporté avec sa soeur vers Drancy. Benjamin Fondane et Jacques Maritain se respectent et respectent leurs différences. Leurs épouses ont un parcours spirituel tout aussi intense. Le malheur, la guerre, vont séparer les destins. Seule, Geneviève Fondane devient Religieuse à Notre Dame de Sion. Maritain sera son conseiller. A Raïssa, Fondane, auteur de Rimbaud le voyou, écrit: "Que je voudrais parvenir à cette transparence qui m'a toujours été refusée...". Ces dialogues sauvés de l'oubli nous plongent dans la transparence de ces âmes admirables, de ces âmes simplement ouvertes à l'autre. Au coeur de la Nuit, de la haine et du vil intérêt, ces lettres nous font témoins d'une quête qui reste celle de notre temps, de notre culture. La quête de la dignité de vivre et de mourir selon un sens choisi et non imposé.