Alfred Fierro

Les amoureux de Paris se reconnaissent à divers mots de passe qui sont souvent autant de titres de livre, de noms d'écrivains, de lieux dont ils ne savent plus tout à fait déterminer la part de réel et celle de fiction qui s'y rattachent. Des exemples? Citons, pêle-mêle, et pour les plus connus: Louis Aragon, Léon-Paul Fargue (cf. la très fidèle biographie que vient de lui consacrer Jean-Paul Goujon chez Gallimard), Henri Calet et Jacques Réda (cf. là aussi, très récemment, La liberté des rues). Plus intimes, évoquons René Fallet, Gérard Bauer (cf Rendez-vous avec Paris), Paul Nizon (cf. L'année de l'amour ainsi que le somptueux Thésaurus de Nizon qui paraît ces jours-ci chez le même éditeur), Blaise Cendrars (cf. son évocation de Clichy, dans Bourlinguer...), ou encore, moins connu et pourtant ô combien remarquable, Vipère au coeur de Henrik Stangerup. Qui d'autres? Evidemment, nous en oublions beaucoup: comment ne pas mentionner Paris insolite de Jean-Paul Clébert, Zones de Jean Rolin, ou encore l'oeuvre complète de Patrick Modiano?.. On l'a compris: la liste est interminable de ces écrivains qui ont fait de Paris un moment de leur oeuvre ou le centre de leur univers, tout au moins à une époque de leur vie, et il faut noter que nous n'avons cité ici qu'un seul écrivain étranger, c'est dire combien la liste n'est pas exhaustive... Mais quid de l'histoire de Paris, de son architecture, de sa population, de sa société, des religions qui y cohabitent, etc...? A toutes ces questions, un homme, un monstre voudrait-on écrire, a consacré une bonne partie de sa vie pour signer aujourd'hui LE livre sur Paris, indispensable, et pour longtemps, indépassable. Son nom? Alfred Fierro. Son ouvrage? Le sus-cité, dans la magnifique collection Bouquins de Robert Laffont. Tout y est: d'abord l'histoire évènementielle, soit politique, de Paris, puis une histoire économique, sociale, religieuse et intellectuelle, enfin une chronologie des évènements qui s'y sont déroulés. Suit un remarquable dictionnaire thématique qui aborde tous les aspects de la vie parisienne, d' "Abattoir" à "Zone". Tout y passe: la vie administrative (maire, prévôt, sergent de ville,...), l'urbanisme, la santé, l'alimentation, etc..., sans oublier un Guide de recherches et une filmographie très complète. Bref: un ouvrage que l'on renonce à décrire dans son entier tant on pressent que l'angle que nous avons adopté est insuffisant: c'est de ce qui faisait défaut à ce monument (le livre, pas Paris: à Paris, il y a des monuments, seule différence) que nous aurions dû vous entretenir: votre plaisir et votre délectation n'en auraient pas été moindres, et notre rédaction en eût été écourtée d'autant. Reste que nous sommes heureux de saluer, en ce livre, le nouveau "monument" de Paris, en même temps qu'il lui est un immense hommage.

A noter, en complément l'épatant, le grincheux, l'empathique Revoir Paris de Cabu: promenade dans Paris, arrondissement par arrondissement, par l'un des plus grands. Et le Paris des écrivains, très bel album photo, ballade dans un Paris redessiné au gré des ballades de Modiano, Apollinaire, Balzac, Baudelaire, Calvino, Hemingway, Miller, Joyce, Prévert, Proust, Rilke, et j'en passe: ce n'est pas là un album de plus sur Paris, c'est du très bon travail, sérieux et curieux.