Éditions du Rocher
Éditions du Rocher

Le groupe monégasque des Editions du Rocher vient d'être vendu par Jean-Paul Bertrand aux éditions toulousaines Privat et entrent ainsi dans le giron de Sud Communication, filiale des Laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre. Le montant de la transaction — qui concerne aussi Jean-Paul Bertrand éditeur et le Serpent à Plumes, soit un fonds de plus de 3.000 titres en tous genres (documents, essais, histoire, spiritualité, santé, ésotérisme, etc) et 180 nouveautés par an pour un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros — n'a pas été révélé mais devrait avoisinner les 10 millions d'euros. Le nouvel ensemble sera présidé par Xavier Patier (vice-président des Laboratoires Pierre Fabre, par ailleurs écrivain) et dirigé par Pascal Galodé, actuel directeur des Editions Privat.

Jean-Paul Bertrand, 62 ans, qui présidait Le Rocher depuis 1984 au sein des Presses de la Cité et en était devenu propriétaire en 1987, reste éditeur conseil au sein du groupe, le temps de transmettre les dossiers. L'ancien comptable était entré aux Presses de la Cité en 1962, avant d'en devenir directeur financier puis de présider aux destinées du Rocher en devenant l'éditeur en 1981 du best-seller Nostradamus de Jean-Charles de Fontbrune. Il avait ensuite publié divers romanciers comme entre autres Michel Houellebecq, Vincent Delerm ou Daniel Picouly et des brûlots très controversés comme ceux de Brigitte Bardot (Un cri dans le silence) ou d'Oriana Fallaci (La Force de la raison). Il souhaite désormais se consacrer à l'écriture mais conserve une petite maison, Alphée, spécialisée dans l'ésotérisme, dont il continuera à s'occuper.

Les éditions du Rocher ont été créées en 1943 dans la Principauté de Monaco par Charles Orengo afin, selon ce dernier, de conserver une liberté d'édition qui se trouvait compromise par la censure dans la France occupée. Elles avaient rejoint le groupe des Presses de la Cité dans les années soixante et vivotaient à l'ombre de Plon jusqu'à leur rachat par Jean-Paul Bertrand en 1987.

Fondée à Toulouse en 1839, les éditions Privat se sont elles spécialisées dans l'histoire, le patrimoine et la santé tout en publiant aussi des ouvrages généralistes, des essais et des beaux livres. La maison mère de la grande librairie toulousaine publie une quarantaine de titres par an pour un chiffre d'affaires de 1,7 million d'euros. Elle appartient au groupe Pierre Fabre depuis 1995.

L'objectif de l'acquéreur est de créer un pôle éditorial "Grand Sud" implanté à Toulouse et Monaco. La société Sud Communication de Fabre possède en effet, outre les éditions Privat, plusieurs entreprises de presse et d'édition toutes situées dans le Sud de la France, notamment la station Sud Radio, l'agence photographique Sipa, le quotidien régional L'Eveil de la Haute-Loire, trois hebdomadaires départementaux ainsi qu'une participation de 6 % dans le quotidien toulousain La Dépêche du Midi. Le propriétaire du groupe, Pierre Fabre, est un entrepreneur castrais aujourd'hui âgé de 78 ans qui dispose, selon la revue Challenges, de la 16ème fortune professionnelle de France. Il a d'abord bâti son empire dans la pharmacie avant de se diversifier dans la communication. "Nous voulons essayer de montrer que l'on peut créer une dynamique éditoriale en région, indique Pascal Galodé, qui précise qu'aucune des maisons du groupe ne change de ligne éditoriale mais que Privat lancera sans doute de nouvelles collections orientées vers la jeunesse, la littérature générale, l'histoire et les beaux livres et que les collections actuelles des éditions Rocher telles Anatolia ou Motifs-Serpent à plume seront renforcées. "Le projet éditorial est placé sous le double signe de l'indépendance et de l'excellence", a-t-il ajouté. Les deux maisons, Le Rocher et Privat, continueront à être distribuées en librairie par la Sodis (filiale de Gallimard).