Microsoft Windows XP
Microsoft Windows XP

Les pirates adorent Microsoft qui essaie de se défendre comme elle peut mais généralement avec un temps de retard et toujours en régressant et en fliquant les utilisateurs. En 2001, la firme de Bill Gates avait déjà mis en place une protection anticopie en forçant ses clients à activer leur version de Windows uniquement par internet ou par téléphone. Un nouveau pas vient d'être franchi à compter du 28 février (début avril pour la France). Le géant de la micro-informatique informe en effet ses utilisateurs qu'ils ne pourront plus passer par internet pour activer leur logiciel système. Windows XP OEM (Original Equipement Manufacturer), c'est-à-dire la version pré-installée sur la majorité des PC vendus dans le commerce, ne pourra être réactivée qu'après avoir montré patte blanche chez le grand inquisiteur. Les utilisateurs devront obligatoirement téléphoner à Microsoft et répondre de vive voix à un questionnaire. Il leur sera notamment demandé de fournir les références de leur facture d'achat — numéro, date, vendeur, etc, — car la firme de Bill Gates aurait constaté que des fraudeurs récupéraient des certificats d'authenticité afin d'activer la clé de copies distribuées ensuite illégalement.

Pour Microsoft cette procédure entre dans le cadre du nouveau plan de lutte WGA (Windows Genuine Advantage) mis en place contre les copies illégales de son logiciel phare. Toutefois, avant même le lancement, des pirates semblent avoir déjà contourné le problème et activé des clés d'authentification par téléphone. Le piratage a donc encore de beaux jours devant lui. En revanche, certains utilisateurs légitimes, las des restrictions et des coercitions répétées mises en place à tous les niveaux, se demandent s'il ne faudra pas bientôt se rendre en personne à Redmond pour montrer carte d'identité, fiches de salaire et quittances de loyer avant d'utiliser un service ou un produit Microsoft.