Les Lettres Françaises

Le printemps et le Salon du Livre ont été propice aux lancements de revues littéraires. Parmi elle, la renaissance des Lettres Françaises, revue de littérature et d'idées fondée clandestinement sous la résistance, en janvier 1942, par Jacques Decour et Jean Paulhan. A la Libération, elle devint un hebdomadaire culturel influent du Parti Communiste Français et fût dirigé, à partir de 1953, pendant une vingtaine d'années, par Aragon. Les Lettres Françaises cessèrent de paraître en 1972 par manque de moyens financiers car l'URSS, à qui la ligne rédactionnelle contestatrice ne plaisait plus, supprima ses abonnements de soutien. Après une première tentative avortée au début des années '90, le journal renaît en ce mois de mars, mais désormais comme supplément encarté une fois par mois dans le quotidien communiste L'Humanité. Dirigé par Jean Ristat, le sommaire du premier numéro offre un entretien avec Jacques Derrida, les bonnes feuilles d'un livre de Pierre Bourgeade, un article sur l'exposition Miro du Centre Pompidou et bien entendu des critiques et notes de lecture.