Kurt Masur

L'édition originale, simplement intitulée Kurt Masur, a été publiée en Allemagne en 2002 par Johannes Forner, ex-dramaturge en chef du célèbre Gewandhaus de Leipzig, enseignant à l'école supérieure de musique et de théâtre de Leipzig et auteur de plusieurs livres consacrés notamment à Johannes Brahms, à Richard Wagner et à l'histoire de la musique. C'est cette première et unique biographie de référence qui est aujourd'hui traduite est co-éditée par Actes Sud et Radio France.

Kurt Masur est né en 1927 à Brieg, en Silésie. Il commence à étudier le piano, la composition et la direction d'orchestre au conservatoire de Leipzig juste après la seconde guerre mondiale tout en jouant du jazz dans les cabarets de la ville. Il commence à diriger ses premiers concerts symphoniques à partir de 1948. Les années '50 et '60 sont très difficiles pour lui tant au niveau de sa carrière, entravée par le chômage et l'isolement imposé par le régime communiste de la RDA, qu'au niveau personnel avec la mort de sa deuxième femme dans un accident dont il s'estime responsable. Prenant toutefois conscience du rôle culturel et politique qu'il peut jouer dans son pays, il parvient à interpréter des oeuvres humanistes, souvent de grands compositeurs russes, et à signer des engagements importants, devenant notamment directeur des théâtres de Leipzig et d'Erfurt. En 1967, il prend la tête de l'Orchestre National de Dresde. En 1970, il est nommé directeur du prestigieux orchestre créé par Mendelssohn, le Gewadhaus de Leipzig, qu'il dirigera jusqu'après l'ouverture du rideau de fer, donnant environ deux mille concerts, dont la moitié en tournées internationales, sans jamais entrer ni collaborer au parti communiste. En octobre 1989, Kurt Masur parvient à éviter que les manifestations pacifistes de Leipzig soient réprimées et il est bientôt pressenti comme futur chef de la nouvelle région est-allemande réunifiée. Il décline et prèfère continuer sa carrière musicale. De 1991 à 2002, il est à la tête de l'Orchestre Philharmonique de New York et est régulièrement invité à diriger les plus prestigieux orchestres du monde comme, entre autres, l'Orchestre Philharmonique de Londres en 2000. Depuis septembre 2002 il dirige l'Orchestre National de France, qu'il a grandement développé.