San Antonio
San Antonio

Près de 250 millions d'exemplaires ont été vendus du millier d'éditions et de rééditions des quelque 175 aventures du commissaire San-Antonio écrites par Frédéric Dard entre 1949 et 2000.

Ces polars de kiosques de gare sont jalousement collectionnés par les aficionados et sont régulièrement adaptés à la télévision et en bande dessinée, mais le cinéma — qui s'est plus penché sur la partie "littéraire" de l'oeuvre de l'auteur (notamment Jean-Pierre Mocky avec Y-a-t-il un Français dans la salle ? et Laurent Heynemann avec La vieille qui marchait dans la mer, parmi les plus récents) — n'en est curieusement qu'à un troisième film mettant en scène le célèbre flic chéri de ces dames.

Après Guy Lefranc pour Sale temps pour les mouches (1966) et Joël Seria pour San Antonio ne pense qu'à ça (1981), c'est le jeune Frédéric Auburtin, dans une production de Claude Berri, qui réalise donc ce San Antonio version 2004. Gérard Lanvin y tient le rôle-titre et Gérard Depardieu celui de l'encombrant lieutenant de police Bérurier, personnage au moins aussi gros dégueulasse que son chef est beau gosse séducteur infaillible de la gent féminine. Robert Hossein, qui a jadis adapté de Frédéric Dard Les salauds vont en enfer, joue ici le Ministre de l'Intérieur, Michel Galabru le Chef de la Police et Luis Rego simple débris humain échoué inspecteur à la Police Judiciaire.

Sans intérêt cinématographique, même avec son clin d'oeil sur fond de Marseillaise à la série des James Bond, cette comédie d'action relate l'enquête foldingue du commissaire spécial en butte à divers groupes terroristes, femmes fatales, politiciens douteux et trafiquants en tous genres après l'enlèvement du Président de la République dans les toilettes de l'Elysée. L'humour et la truculence rabelaisienne des romans de Frédéric Dard manque malheureusement à l'image car aucune adaptation ne semble bien pouvoir remplacer l'inimitable style de l'auteur de Mon culte sur la commode et Ceci est bien une pipe.

-----

Frédéric Auburtin, San Antonio, avec Gérard Lanvin, Robert Hossein, Michel Galabru, Luis Rego et Gérard Depardieu.