France 5

Grâce à la Télévision Numérique Terrestre (TNT) qui sera lancée en France fin mars, les deux chaînes France 5 et Arte qui se partageaient le même canal de diffusion vont pouvoir se séparer et évoluer chacune de leur côté. Les émissions de France 5 devaient en effet jusqu'à présent se caler dans la tranche 06 heures / 19 heures pour laisser ensuite la place aux programmes d'Arte. Elle sera désormais visible sur son propre canal, toujours gratuitement, et ce 24 heures sur 24.

Marc Tessier, président de France Télévisions et Daniel Goudineau, directeur général de France 5, ont refondu la grille de programmes de France 5 mais misent sur "la poursuite de l'innovation" et "le développement de nouveaux concepts d'émissions françaises". Ils ont présenté les programmations de la petite chaîne qui monte — + 7 % de parts de marché depuis le début de l'année 2005 — en s'accompagnant d'un slogan : "Avec la TNT, c'est encore plus France 5". Apparemment, pas de changement dans la ligne éditoriale qui suit son chemin traditionnel "magazines et documentaires". Au menu du jour, les téléspectateurs verront donc surtout des bouleversements d'horaires pour les émissions existantes et des rediffusions. Parmi les nouveautés, on note toutefois l'arrivée à 20 H de Jean-Luc Hees, ex-directeur de France Inter, qui animera quotidiennement une émission d'histoire contemporaine. Le prime time sera lui occupé soit par un documentaire soit par un magazine thématique. Quelques nouvelles émissions mensuelles, culturelles, politiques ou sociétales sont également au menu ainsi que des programmes nocturnes exclusifs et différents de ce qui se fait habituellement sur les chaînes de France Télévision, mais ils n'ont pas été dévoilés.

Sur cette nouvelle grille, il fallait bien un petit dommage collatéral. C'est l'excellente émission sur les médias Arrêt sur images, présentée par Daniel Schneidermann, qui en fait les frais. Jusqu'alors diffusée le samedi sur le câble et le dimanche sur France 5 elle ne sera plus maintenant diffusée qu'une seule fois par semaine. Pas de quoi chagriner toutefois Marc Tessier qui a exprimé son impatience et sa satisfaction "d'être parmi les premiers à ouvrir le bal des programmes de la TNT".