La TNT
La TNT

Le petit écran français s'offre un coup de jeune avec le lancement jeudi 31 mars à 18 heures de la TNT et de sa première vague de nouvelles chaînes. Le téléspectateur moderne pourra accéder gratuitement, en plus de TF1, France 2, France 3, Canal + en clair, France 5, M6 et Arte, à sept nouvelles chaînes de télé : Direct 8, M6 Music, TMC, NT1, NRJ 12, La Chaîne Parlementaire (dédoublée sur le même canal en LCP-Assemblée Nationale et Public Sénat) et France 4. Ces nouvelles venues seront diffusées non plus en analogique, ancienne technologie de l'univers audiovisuel du XXe siècle, mais en numérique, qui donne une meilleure qualité d'image et de son. Pour les recevoir, nul besoin de changer les bonnes vielles antennes rateau UHF qui décorent les toîts des maisons et des immeubles mais il faudra toutefois s'équiper d'un décodeur, dont le prix oscille selon les modèles de 100 à 500 euros environ, à brancher entre la prise d'antenne et le téléviseur. Dans un premier temps, seul un tiers de la population, essentiellement les habitants de la région parisienne et des grandes aglomérations, pourra accéder aux nouveaux canaux hertziens de la TNT. Les autres devront attendre, certains jusqu'en 2007, la fin du déploiement progressif des émetteurs sur tout le territoire. A cette date environ 85% des foyers seront couverts, les derniers 15% — résidents des zones frontalières ou des régions montagneuses, habitants d'immeubles "brouillés" en ville, etc — resteront probablement exclus de longues années encore, même si le gouvernement promet de se pencher sur le problème. Ces proscrits du service public devront sans doute se rabattre sur d'autres solutions, tels par exemple la réception par l'ADSL (internet). Des renseignements sur les zones et l'avancée du déploiement seront disponibles sur le site Internet www.tnt-gratuite.fr ou sur le serveur vocal 0890642005 (0,11 euro/min.).

Du côté des programmes, rien de bien révolutionnaire à court terme puisque ces nouvelles chaînes à vocation généraliste ou thématique ne prennent pas de risques et présentent des grilles consensuelles tous publics d'un niveau de qualité assez bas. Comme les chaînes actuelles elles diffuseront divertissements, spectacles, films et musiques dont il ne faut pas attendre de grands moments d'éducation ou de culture. A noter cependant l'arrivée de France 4, à vocation culturelle, et la séparation d'Arte et France 5 qui posséderont désormais chacune leur propre canal, ces trois chaînes publiques augmentant ainsi un peu l'offre de programmes décents. Les grilles de la TNT déboulant dans le PAF auront au moins l'avantage d'offrir un plus large choix au téléspectateur qui pourra échapper enfin quelque peu à l'actuel et incontournable matraquage de jeux, variétés et émissions de télé-réalité des grandes chaînes nationales commerciales. En septembre 2005, une seconde vague de quinze nouvelles chaînes numériques supplémentaires viendra s'ajouter à la TNT mais celles-ci — Canal+, Eurosport, TPS Star,... — en partie déjà diffusées sur d'autres réseaux ne seront cette fois pas toutes gratuites. Plus tard, s'ajouteront des télévisions régionales, voire purement locales, temporaires, associatives, interactives, etc.. Vers 2010 la télévision analogique sera totalement remplacée par la télévision numérique aux nouvelles normes de compression et de haute définition et l'on disposera alors sans doute d'une très large palette de programmes en tous genres.

Selon des sondages récents, Les téléspectateurs français regardent la télévision en moyenne 3H30 par jour. Près de 15 millions d'entre eux payent actuellement un abonnement pour recevoir les chaînes thématiques diffusées par le câble ou le satellite.