Al-Manar
Al-Manar

La chaîne de télévision satellitaire Al-Manar, proche du Hezbollah chiite libanais, a été autorisée à diffuser ses programmes dans les pays de l'Union Européenne. En France, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) avait d'abord demandé au Conseil d'Etat d'interdire cette chaîne à la suite de plaintes des organisations juives. Ces dernières mettaient en avant la diffusion en 2003 d'un feuilleton syrien portant atteinte à leurs sentiments ainsi que d'informations traitant Israël d'Etat terroriste. Le Conseil d'Etat avait alors décidé d'imposer à Al-Manar une mise en conformité avec la loi française sur ces sujets si elle voulait pouvoir diffuser sur le réseau français. La Lebanese Communication Group, société éditrice de la chaîne, s'est donc engagée par écrit dans une convention conclue avec le CSA vendredi 19 novembre, à respecter un certain nombre de règles déontologiques. Elle a pour obligation notamment de ne pas proposer des programmes de nature à "inciter à la haine, à la violence ou à la discrimination pour des raisons de race, de sexe, de religion ou de nationalité". Créée en 2000 et basée à Beyrouth Al-Manar est diffusée via Arabsat dans l'ensemble des pays arabes. Dans les Etats membres de la Communauté européenne, sa diffusion sera assurée par l'opérateur de réseaux satellitaires Eutelsat. Elle est aussi par ailleurs diffusée aux Etats-Unis et au Canada.