Le Monde
Le Monde

Tout semble bouclé dans les opérations de recapitalisation du Monde. Comme l'avait laissé filtré une note interne de la Société des Rédacteurs du Monde (SRM) et malgré le démenti de Prisa — sans doute pour raisons juridiques tant que l'annonce n'est pas officialisée --, les groupes Lagardère, Prisa, Saint-Gobain et Fiat (La Stampa) seront bien les futurs actionnaires du groupe Le Monde.

Actuellement en difficulté, comme la plupart des grands quotidiens nationaux français, Le Monde cherchait depuis plusieurs mois une soixantaine de millions d'euros pour procéder à une augmentation de capital et faire face à des besoins financiers pressants. Il vient de les trouver, notamment auprès du groupe industriel Lagardère et du groupe espagnol de presse Prisa (éditeur du quotidien El Pais) qui font leur entrée dans le capital à hauteur de 25 millions d'euros chacun. Claude Bernard Participations (groupe Saint-Gobain) suivra pour 5 millions d'euros et le journal italien La Stampa (groupe Fiat, également actionnaire des Journaux du Midi, filiale du Monde) souscrira une participation à peu près égale. Cette augmentation de capital, qui doit encore passer devant le Conseil de surveillance pour être validée, se fera en numéraire et par échange de parts des Journaux du Midi contre celles du nouveau Monde SA. Au final le groupe Prisa devrait détenir environ 14% du capital et Lagardère 15%. Des accords de coopération sur la régie publicitaire semblent également avoir été obtenus avec Lagardère, le Monde Publicité gardant comme auparavant ses 51% d'actions et Publicis ses 49%, mais des questions de gestion restent cependant en suspense sur ce secteur complexe. Le Monde et Partenaires Associés (MPA), holding de tête de la société, devrait rester majoritaire dans le capital en vertu d'un pacte Lagardère / Prisa et la part des actionnaires externes et minoritaires (Société des Lecteurs, Le Monde Entreprises, Le Monde Investisseurs, Le Monde Presse,..) rester relativement stable.