Musée du Louvre de Lens
Musée du Louvre de Lens

En déplacement le 29 novembre dans cette ville du nord avec Renaud Donnedieu de Vabres (ministre de la Culture) et Jack Lang (député PS du Pas-de-Calais), le premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé officiellement cette décision qui va dans le droit fil de ses objectifs de décentralisation. "La culture est un acteur de la justice sociale, Lens a été retenue grâce à l'appel populaire que l'Etat a entendu" a-t-il déclaré, faisant allusion à une pétition signée par environ 10.000 Lensois. Lens, ville administrée par le maire socialiste Guy Delcourt, était en effet candidate contre Valenciennes (ville du ministre Jean-Louis Borloo) et Amiens (ville du ministre Gilles de Robien). Le futur "Louvre II" sera situé sur un ancien site minier de 20 hectares à environ 1 km du centre-ville et de la gare. Il devrait exposer quelque 600 oeuvres d'art, qui sont actuellement remisées dans les réserves du musée parisien faute de place pour les présenter au public, et servira aussi pour des expositions temporaires et des ateliers. Jean-Pierre Raffarin a indiqué que "le projet aura une dimension architecturale exceptionnelle" et que les travaux de construction et de réhabilitation des quartiers alentour devraient être terminés en 2008 pour une ouverture du musée programmée au printemps 2009. Le coût d'investissement est évalué à 105 millions d'euros, financé à 60% par la Région Nord / Pas-de-Calais et le reste par les collectivités locales et des fonds européens.