Institut d'Histoire de l'Art

Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, et celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Fillon, accompagnés de deux autres anciens ministres de la Culture, Jack Lang et Catherine Tasca, ont inauguré mercredi 09 février la nouvelle Galerie Colbert, située 2 rue Vivienne à Paris, près du Palais-Royal et du siège historique de la Bibliothèque Nationale de France rue Richelieu. 16.000 m2 de salles et de batiments y ont été rénovés et réaménagés pour abriter deux organismes à vocation culturelle : l'Institut National du Patrimoine et l'Institut de l'Histoire de l'Art. Ces deux instituts, fondés en 2001, ont pour principales mission de favoriser le développement de la recherche et d'assurer la formation et la documentation des conservateurs, enseignants, bibliothécaires et autres étudiants de troisième cycle en matière de conservation / restauration du patrimoine et d'histoire de l'art. L'INHA comptera notamment à cet effet un centre de ressources documentaires riche de plus d'un million de livres, monographies, films, thèses catalogues et archives diverses sur l'art.

L'origine du projet remonte à presque un siècle, initié par Jacques Doucet qui souhaitait doter la France d'un Institut d'histoire de l'art et d'archéologie. Le collectionneur commença dès 1908 à réunir plusieurs centaines de milliers de documents qu'il légua ensuite à l'Université de Paris avant que le projet tombe dans les oubliettes. Jack Lang, ministre socialiste de la culture dans les années '80-'90, décida de reprendre le flambeau mais il fallut encore plusieurs années de regroupements et d'installations provisoires, ainsi que 22 millions d'euros investis par l'Etat, pour arriver enfin à l'inauguration officielle des deux instituts de la galerie Colbert.