Festival de Cannes 2005
Festival de Cannes 2005

La 58e édition du Festival de Cannes débutera sur la Croisette mercredi 11 mai sous la houlette de Emir Kusturica, président du jury, accompagné de Cécile de France, grande maîtresse de cérémonie. La composition du jury n'a pas encore été révélée mais des rumeurs courent autour des noms de John Woo, Benoît Jacquot et Anjelica Huston. Le cinéaste iranien Abbas Kiarostami présidera lui le jury de la Caméra d'Or, qui récompense le meilleur premier film.

Parmi les innovations 2005, le festival inaugurera un nouveau programme organisé avec le soutien de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA). Baptisé Tous les cinémas du monde ce nouveau rendez-vous doit permettre à six pays encore peu développés en matière de cinématographie de montrer leur cinéma d'auteur et leur production en devenir. Le Maroc, l'Autriche, le Sri Lanka, les Philippines, le Pérou et le Brésil seront notamment présents dans ce cadre. Les projections se tiendront sous un chapiteau démontable installé sur le port de Cannes — sorte de "cinéma forain" de 170 places selon son architecte — au rythme de quatre à cinq séances par pays et par jour. "Chaque pays invité présentera un choix de films qui reflètent son identité culturelle et la singularité de son expression", indique Gilles Jacob, directeur du festival. Ce dernier indique également qu'une nouvelle salle de 500 places sera ouverte en 2007.

Sans doute en réaction aux critiques émises l'année dernière qui a vu triompher Fahrenheit 9/11, documentaire très engagé de Michael Moore, Thierry Frémaux, délégué artistique responsable de la sélection a tenu à affirmer que cette édition 2005 sera "une édition où sera redite l'importance du cinéma comme art, ou sera redite l'importance du cinéma comme activité de création, qui en dit autant sur sa propre discipline, la question des images, la question du cinéma, que sur la vie du monde".

Quelque 20 grands films d'auteur venus de treize pays, sur une sélection officielle qui en compte au total 53, sont en compétition pour la palme d'or. Y compris, fait exceptionnel dans le rituel bien rôdé du festival, le film de la soirée d'ouverture, Lemming (sortie en salles le même jour), du cinéaste français d'origine allemande Dominik Moll, réalisateur en 2000 du remarqué Harry, un ami qui vous veut du bien. Celui-ci montera les célèbres marches du Palais avec les deux couples d'acteurs de son film: Charlotte Rampling / André Dussolier et Charlotte Gainsbourg / Laurent Lucas. Lemming est l'un des trois long-métrages français en compétition, les deux autres étant Caché de Michael Haneke (réalisateur de La pianiste), avec Juliette Binoche, Annie Girardot et Daniel Auteuil, et Peindre ou faire l'amour des frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu, avec Sabine Azéma, Sergi Lopez et de nouveau Daniel Auteuil.

Les gros poids lourds en lice viennent de l'étranger et notamment d'Amérique du Nord, Etats-Unis et Canada. La plupart d'entre eux sont des habitués du festival et certains ont déjà été récompensés, comme par exemple Gus van Sant, Palme d'or 2003 pour Elephant. Parmi eux, David Cronenberg (A History of Violence), Jim Jarmusch (Broken Flowers), Gus Van Sant (Last Days), Atom Egoyan (Where the Truth Lies), Robert Rodriguez / Frank Miller (Sin City) et, passé récemment derrière la caméra, l'acteur Tommy Lee Jones (Les Trois Enterrements de Melquiades Estrada).

Côté européen, outre les trois français, sont sélectionnés Don't come Knockin' de Wim Wenders (ex-Palme d'or), Manderlay (suite de Dogville) de Lars Von Trier (ex-Palme d'Or), L'Enfant des frères Jean-Pierre et Luc Dardenne (également ex-Palme d'or), et Une fois que tu es né de l'italien Marco Tullio Giordana. L'israélien Amos Gitaï débarque sur la Croisette avec Free Zone, le japonais Masahiro Kobayashi avec Bashing, le taïwanais Hou Hsiao-Hsien avec The Best of our Times, le mexicain Carlos Reygadas avec Bataille dans le ciel, le kurde irakien Hiner Saleem avec Kilomètre Zéro et enfin les chinois Johnny To avec Election et Wang Xiaoshuai avec Shanghai Dreams.

L'affiche n'est pas moins prestigieuse au niveau Hors compétition avec entre autres les premières mondiales de Match Point, le dernier Woody Allen, et de Star Wars, episode III - The Revenge of the Sith de George Lucas, qui sortira dans les salles en France le 18 mai. On y verra aussi entre autres Chromophobia de Martha Fiennes, Cindy de Bertrand Bonello, Crossing the bridge de Fatih Akin, C'est pas tout à fait la vie dont j'avais rêvé de Michel Piccoli ou Joyeux Noël de Christian Carion, qui clôturera le festival le 22 mai.

Le programme de la section Un certain regard compte lui dix-huit films, comme d'habitude de réalisateurs moins connus, mais cette année néanmoins très confirmés et qui pourraient révéler quelques petits chefs-d'oeuvres. Parmi les auteurs français de cette section on découvrira notamment les derniers opus d'Alain Cavalier (Le Filmeur), de Pierre Jolivet (Zim and Co) et de François Ozon (Le Temps qui reste).

Enfin, le public amateur de glamour ne sera pas en manque de stars puisqu'on y verra entre autres Sharon Stone, Catherine Deneuve, Scarlett Johansson, Asia Argento, Nathalie Portman, Eva Marie Saint, Jessica Lange, Gong Li, et de nombreuses autres actrices du monde entier toutes plus sublimes les unes que les autres.