Bruce Benderson

L'écrivain américain Bruce Benderson est le lauréat du Prix de Flore 2004 pour son Autobiographie érotique et c'est une assez bonne chose dans cette très hypocrite saison des prix littéraires français. Avec Philippe Forest récompensé par le Prix Décembre pour Sarinagara, Bruce Benderson est en effet l'un des rares auteurs digne de porter le titre d'écrivain contemporain, contrairement aux récompensés des Goncourt, Médicis, Femina, Interallié et autres Renaudot 2004, tous morts à la littérature depuis plus d'un demi-siècle. On notera que les deux prix sont chapeautés par Frédéric Beigbeder.

C'est donc un écrivain étranger, qui plus est américain — mais qui parle et écrit aussi en français --, qui a reçu ce 10ème Prix de Flore. Bruce Benderson, petit-fils d'immigrés juifs russes, enseigne la littérature à l'Université de New-York, collabore à plusieurs journaux et est le traducteur de plusieurs écrivains français aux Etats-unis: Virginie Despentes, Nelly Arcan, Philippe Sollers, Pierre Guyotat, Alain Robbe-Grillet,.... Il est surtout l'auteur de plusieurs romans, nouvelles et essais sociologiques — New York Rage (1992), Toxico (1995), Pour un nouvel art dégénéré (1998), Sexe et Solitude (1999), Teenagers (2000) — où réalité et fiction, littérature et critique, sexualité et politique, se mêlent allègrement, à l'instar des oeuvres d'auteurs comme William Burroughs, Hubert Selby, Pier Paolo Pasolini ou Jean Genet entre autres, qui ont fortement influencé son univers. Figure de la scène littéraire underground, Bruce Benderson est l'un des grand connaisseurs de la faune urbaine new-yorkaise et de la libido américaine contemporaines.

Autobiographie érotique, publié aux Etats-Unis sous le titre de The Romanian, est le journal autofictif d'une aventure homosexuelle à Budapest. Elle relate la "vraie" et folle dérive d'un américain gay venu faire du tourisme sexuel dans une Hongrie en voie accélérée de libéralisation. La vieille Mitteleuropa qui l'attire et qui n'hésite pas à se prostituer à travers un miséreux micheton roumain est sujet pour l'auteur narrateur désenchanté à tous les fantasmes et délires anticonformistes et à toutes les brutalités, vices, crudités et franchises trash de langage et de scènes, tant historico-politiques que psycho-sexuels.