Bernard du Boucheron

Le Grand prix 2004 du roman de l'Académie française, doté de 7.500 euros, a été attribué à Bernard Du Boucheron pour Court serpent, publié aux éditions Gallimard. L'écrivain débutant (c'est son premier roman — 120 pages), sexagénaire (il est âgé de 76 ans), mais à la parabole et au style audacieux, a obtenu 15 voix, contre 8 à Marie Nimier et 4 à Christian Combaz. Deux académiciens ont voté blanc et nul.

Court serpent est un court récit d'aventures initiatiques, la narration d'un voyage maritime mi-imaginaire mi-historique vers "le nord du monde" pour y retrouver et y propager la foi. A la fin du XIVe siècle, l'évêque inquisiteur Montanus prend la tête d'une expédition. Il a pour mission de retrouver une communauté de chrétiens dont on est sans nouvelles depuis très longtemps. Celle-ci est installée en nouvelle Thulé, un pays situé quelque part vers le Groenland. On ne sait s'ils sont encore en vie et s'ils ont gardé la foi. Montanus lève son équipage et embarque à bord du navire nommé "Court serpent", construit spécialement pour affronter les glaces de l'Atlantique nord. Bravant le froid et les dangers, il retrouve les ouailles chrétiennes égarées sur une terre gelée, obscure, peuplée de païens dépravés aux moeurs sexuelles sauvages, et sauvera leurs âmes en surmontant de grandes épreuves matérielles et spirituelles.Court serpent est le premier livre de Bernard du Boucheron, né en 1928, diplômé de l'Institut politique de Paris et énarque qui a fait carrière à la tête de L'Aérospatiale et Alcatel, entre autres grandes entreprises. Il passe maintenant une retraite dorée à Neuilly sur Seine. Inconnu des milieux littéraires il avait simplement envoyé son manuscrit par la poste à Gallimard.