Napoléon Bonaparte
Napoléon Bonaparte

L'évènement, plus grandiose que tous les fastes de l'Ancien Régime, s'est déroulé le 02 décembre 1804. Ce jour-là, malgré le froid, les parisiens sont dans la rue dès potron-minet. Certains d'entre eux seront autorisés à entrer vers 06H à Notre-Dame pour assister au couronnement de Napoléon Bonaparte par le pape Pie VII. L'Empereur et son épouse Joséphine, accompagnés de Joseph et Louis — les deux frères de Napoléon — arrivent en fanfare vers 11H sur le parvis de la Cathédrale, qui a été entièrement redécorée pour l'occasion. Tout le monde revêt ses costumes, la cérémonie est réglée dans tous les détails : d'abord l'Impératrice et sa suite puis l'Empereur, coiffé d'une couronne de laurier en or. Des maréchaux portent les "honneurs": sceptre, globe et main de justice. Le moment du Sacre avec onction et invocation papale du Tout-Puissant a lieu vers midi. Napoléon s'empare alors de la couronne d'or posée à côté de lui et, tournant le dos au Pape, se la pose sur sa tête. Dans la foulée il couronne Joséphine qui s'est mise à genoux devant lui. L'Empereur et l'Impératrice montent ensuite sur leurs trônes, salués par des "Vive l'Empereur !". Le Saint-Père les bénit une dernière fois au nom du "Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs". C'est fait, la messe est dite. Bonaparte, 35 ans, petit général corse devenu Premier Consul, déjà plébiscité Empereur Napoléon 1er par le Sénat depuis le 28 Floréal an XII (18 mai 1804), est sacré Empereur par l'Eglise. Il prête ensuite un serment civil où il jure de "maintenir l'intégrité du territoire de la République" et un héraut proclame "Le très glorieux et très auguste Napoléon, empereur des Français, est sacré et intronisé !". Cent un coups de canon saluent la sortie de Napoléon de la cathédrale en milieu d'après-midi. La soirée et les jours suivants donneront lieu à de grandes fêtes.

Aujourd'hui, deux cent ans après, les Français ont encore dans l'ensemble une très bonne opinion de Napoléon et c'est pour beaucoup le personnage historique le plus important de France avec le Général De Gaulle. On lui reconnaît d'avoir été un conquérant de génie qui a su aussi fonder des institutions durables pour le pays.

La scène du couronnement — elle ne représente pas l'auto-couronnement de Napoléon mais celui de Joséphine par Napoléon — est immortalisée par un immense tableau du peintre David. Après la Joconde, c'est la peinture la plus regardée du Musée du Louvre. De nombreuses manifestations célèbrent aussi l'événement du sacre, notamment à Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte.