Ray Charles
Ray Charles

Ray de Taylor Hackford est une biographie musicale du roi de la Soul Ray Charles. Auréolé de six nominations aux Oscars, le film relate la carrière et le destin hors du commun de ce musicien et chanteur noir américain surnommé "The Genius". L'artiste lui-même a soutenu et participé à la réalisation du film via une série d'entretiens commencés il y a une quinzaine d'années et poursuivis jusqu'à son décès le 10 juin 2004, à l'âge de 73 ans.

De son enfance modeste dans le Sud profond des Etats-Unis — la Georgie ségrégationniste — à la célébrité, de sa cécité depuis l'âge de 7 ans et la mort de sa mère à ses plus grands succès au hit-parade mondial depuis plus d'un demi-siècle, de ses combats et drames personnels à son ascension au firmament du monde musical, Ray évoque toutes les étapes de la vie et toutes les facettes, y compris les travers les plus contestables, du génial Ray Charles.

Auteur de quelques-uns des classiques internationaux les plus mémorables comme I got a woman, What'd I say, Hit the Road, I can't stop loving you, Unchain my heart ou encore le mythique Georgia on my mind, Ray Charles est d'abord pour le grand public une voix légendaire, un timbre rauque, écorché, émouvant, qui touche directement au coeur et à l'âme. C'est aussi la re-visitation, la ré-appropriation et la re-création brillante de tous les grands styles musicaux américains du XXe siècle, du jazz au rock en passant par la country & western, le rhythm & blues et le gospel, tout cela mixé pour donner cet univers si particulier de la Soul Music. C'est enfin un style, une démarche, une gestuelle, une improvisation, un jeu incantatoire, une véritable bête de scène.

Taylor Hackford — déjà réalisateur producteur entre autres de plusieurs long-métrages musicaux comme Le Temps du rock'n'roll (1980), Chuck Berry Hail ! Hail ! Rock'n'Roll ! (1987) ou La Bamba (1987) — montre tout de l'artiste, de la carrière (des premières créations aux succès mondiaux sous le label Atlantic Records), de la légende, de l'homme et de cette vie étonnament féconde et diverse. Les fans y découvriront la volonté qui poussait Ray Charles à se dépasser malgré ses handicaps, ses fêlures et ses démons personnels (angoisses, drogues, femmes,...) ainsi que son travail quotidien et ses engagements, notamment contre le racisme et pour la défense des droits civiques des Noirs. Il explique : "Ray Charles a parcouru un fabuleux itinéraire. J'ai cherché dans ce film à représenter la complexité de ce génie, avec ses qualités et ses défauts. Ray possédait un immense courage et un talent exceptionnel, mais sa vie fut hantée par des drames horribles. Nous avons tenté de dépeindre l'évolution d'un artiste au long d'une période culturellement très riche et novatrice. J'espère prouver que Ray Charles est bien plus qu'un musicien du passé. Il influença une puissante révolution culturelle qui se poursuit aujourd'hui encore". Mission réussie.

Outre l'excellente réalisation, la qualité du film est aussi dûe au jeu d'acteur particulièrement habité d'Eric Bishop, alias Jamie Foxx, vu récemment dans Collateral de Michael Mann et pianiste lui-même depuis le plus jeune âge, qui incarne ici Ray Charles et l'immortalise à l'écran sans doute pour longtemps. Totalement imprégné de Soul Music, familiarisé avec la cécité par un long travail, jouant personnellement certains thèmes au piano, il est parvenu à se glisser de façon confondante et plus qu'inspirée dans la peau et la personnalité du musicien et lui donne l'épaisseur, la complexité et l'authenticité qu'il mérite. Signalons enfin que Ray bénéficie aussi de la Bande Originale du compositeur Craig Armstrong, arrangeur entre autres de Madonna et Massive Attack.