Don DeLillo
Don DeLillo

Les bouleversements du champ scientifique contemporain ne peuvent qu'inspirer des écrivains authentiquement à l'écoute. Malgré la fade tentative d'un Jean d'Ormesson avec son Presque rien sur presque tout, les auteurs français, confits dans leur repli néo-classique, dans leur minimalisme nostalgique, ne s'aventurent guère sur un terrain à l'ampleur risquée. Seuls, avec des esthétiques radicalement différentes, le Michel Rio du Principe d'incertitude et Philippe Sollers prennent en compte les avancées de la physique et des biotechnologies. C'est vers des écrivains américain, australien et norvégien, qu'il nous faut regarder pour interroger ce que peuvent avoir à faire ensemble sciences et littérature.

Après avoir traqué les mythes américains et ses spectres politiques (rock, pub, Kennedy, sectes, terrorisme,...), Don DeLillo vient traiter la science comme un autre ensemble de mythes. L'Etoile de Ratner décrit la rencontre de Billy, gamin surdoué des mathématiques, avec un technocentre international en forme de sphère armillaire géante dans le désert. Un message numérique venu d'une étoile met en échec la perspicacité des spécialistes qui visent pourtant tous à soumettre les énigmes de l'univers, y compris la définition du mot "science", à leurs concepts et langages spécialisés.

On songe à l'île devenue folle et tournoyante de cet incontournable livre d'Arno Schmidt : La République des savants. Seul l'enfant,même mathématicien, à mi-chemin du Petit Prince et d'Alice, peut se démarquer des personnages de scientifiques, enfermés dans leurs codes linguistiques qui sont pouvoir et protection contre le chaos et l'indéterminé. "S'agit-il de physique ou de métaphysique ?" s'interroge l'un d'eux dans un éclair de raison. Car bientôt chacun fait pencher sa science vers les plus folles spéculations, les pires délires. Est-ce le cirque des fous, le vaisseau des fantasmes ?

A partir de réelles recherches, le Search for Extra Terrestrial Intelligence du radio-télescope d'Arecibo par exemple, Don DeLillo frôle la science-fiction sans tomber dans les effets bien connus de sa quincaillerie. Il parvient à pointer le versant d'irrationel qui irrigue les théories du Big Bang, duTout Cosmologique et des physiques alternatives. Dommage que l'élan narratif soit desservi par un style souvent froid et presque télégraphique.

-----

Don DeLillo, L'Étoile de Ratner (Éditions Actes Sud).