Michel Frizot

Désormais. la N.H.P., La Nouvelle Histoire de la Photographie, suffira à désigner le chef-d'oeuvre de compagnonage d'historien de la photographie de Michel Frizot. Encyclopédie raisonnée des origines, des genres, des acteurs, des faires et des mentalités, la N.H.P. de Michel Frizot supplante tous les précédentes, par la multiplicité des approches et des auteurs invités, l'abondance de la bibliographie, l'avalanche de ses reproductions. Le miracle est, qu'à part des icônes conceptuelles et plastiques, "L'Autoportrait en noyé" d'Hippolyte Bayard, "L'appareillage" de Stieglitz, "La critique" de Weegee ou le "Tissu pour Harper's Bazaar " de Hiro, très peu d'images fassent doublon avec la très honorable Histoire mondiale de la Photographie de Rosenblum.

Michel Frizot fait une très large part au XIXe siècle et aux anonymes dont le talent parfois inouï est ici magnifié: cette boule de verre miroir de la famille du photographe au jardin vers 1910 qui ouvre le livre. Les délicieux tons sépias reviennent alors du passé pour rendre la sensuelle matière de terre subtile à des centaines d'images, les noirs profonds et luisants (Margarete BourkeWhite), les couleurs éthérées (le "Rodin autochrome" de Steichen) ou violentes (Ernst Haas) font de ce livre un monument de voyeurisme luxuriant.

Les textes sont fins et distanciés, sans verbiage, s'attachant autant à l'esthetique personnelle qu'au contexte intellectuel ou institutionnel (le rôle des commandes qui peuvent susciter créativité ou académisme). Certes, dans cette bible, qu'on se gardera de penser définitive, quelques grands maîtres sont brouillés par le saupoudrage ou le parti-pris. Bill Brandt et Ansel Adams par exemple, sont un peu amputés, l'un du graphisme épuré de ses nus, l'autre de la transcendance de ses vastes paysages. Quant à l'immanence, elle se trouverait dans les paysages de photographes plus contemporains: Robert Adams et Lewis Baltz (pour répondre au propos du beau livre de Genette: L'oeuvre d'art).

Cependant des cahiers de plusieurs pages font honneur au Paris d'Atget, au Pittsburgh d'Eugène Smith, aux albums d'amateurs, aux écoles tchèque et japonaise. Autre volupté parmi cent, les jaquettes et doubles pages de livres (Doisneau, Brassaï, Kertész...) qui montrent l'importance de l'objet-livre par rapport à la photo isolée du collectionneur, l'efficacité d'une rime plastique, graphique ou colorée.

---------

Michel Frizot, Nouvelle Histoire de la Photographie (Éditions Bordas / Adam Biro).