Luc Besson / Europacorp
Luc Besson / Europacorp

Europacorp, la société de production et de distribution du cinéaste Luc Besson, vient d'obtenir le visa de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour être introduite à compter du 6 juillet prochain à la Bourse de Paris, sur le marché Eurolist d'Euronext. Cinq millions d'actions nouvelles, soit 24,5% du capital, émises à un prix allant de 14 à 16,25 euros l'action, viendront s'ajouter aux quelque 15,4 millions d'actions du capital de 5.236.000 euros actuellement détenu par Luc Besson (73% des parts via sa société Front Line), son partenaire Pierre-Ange Le Pogam (16%), la GCE JIC du groupe Caisse d'épargne (5,5%) et Achille Delahaye (5,5%). L'Offre à Prix Ouvert (OPO) est ouverte aux investisseurs institutionnels et au public du 26 juin au 4 juillet, sachant que le prix de l'action ne sera connu que la veille de sa cotation officielle sur le marché.

Europacorp, bénéficiaire chaque année depuis sa fondation en 1999, a réalisé un chiffre d'affaires de 158,7 Millions d'Euros et dégagé un bénéfice de 8,2 Millions d'Euros sur son dernier exercice clos au 31 mars 2007. 45 films ont été produit ou co-produits par ce studio indépendant qui regroupe l'ensemble du ciné-business de Luc Besson (production / distribution de films, édition / diffusion de DVD (via Fox Pathé Europa), édition de livres, gestion de droits cinématographiques et audiovisuels, prestations techniques diverses, etc...) et dont le catalogue compte plusieurs succès populaires, de la saga des Taxi aux films d'action (Ne le Dis à Personne, Le Transporteur) en passant par les films de genre (Jeanne d'Arc, Michou d'Auber, Quand j'étais chanteur, les Rivières pourpres) et les films d'animation (Arthur et les Minimoys).

Avec cette introduction en bourse, Europacorp pourrait à terme être valorisée environ 316 millions d'euros. L'entreprise espère lever immédiatement 70 millions d'euros pour produire de nouveaux films à gros budgets, procéder à des acquisitions de droits de films exploitables en DVD afin d'étoffer son catalogue, et accélérer son développement à l'international, où elle réalise déjà 41% de son chiffre d'affaires. Par ailleurs, en plus de la construction d'une très hollywoodienne Cité du cinéma installée sur un terrain de 6,5 hectares à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), un projet d'implantation d'un multiplexe d'une douzaine de salles dans le quartier des docks de Marseille est également prévu à l'horizon 2011.

Si tout va bien, à partir de 2008, une douzaine de nouveaux films devraient être produits chaque année par l'Europacorp de Luc Besson, l'un des rares studios de cinéma européen à la fois industriel et indépendant, rentable et financièrement ambitieux.