Vincent Bolloré
Vincent Bolloré

"Si jamais tu étais battu et que tu veuilles te reposer, sache que le bateau est à ta disposition. [...] Le soir de sa victoire, il m'a très gentiment invité avec une soixantaine de personnes. C'est là qu'il a décidé d'aller se reposer sur le bateau et j'ai été, comme je l'ai déclaré, très honoré." C'est ainsi que Vincent Bolloré relate l'épisode qui vit au soir du 06 mai 2007 Nicolas Sarkozy, tout fraîchement élu président de la République, s'embarquer avec ses manières de parvenu dans une croisière en Méditerranée à bord du Paloma, luxueux yacht de 60 mètres de long mouillé à l'île de Malte.

L'histoire est relatée plus en détail dans un livre du journaliste Jean Bothorel, intitulé Vincent Bolloré, une histoire de famille, à paraître en septembre prochain aux éditions Jean Picollec, selon le site web du magazine Challenges qui en publie de courts extraits. Le milliardaire y retrace notamment l'histoire de ses relations avec Nicolas Sarkozy: "J'ai connu Nicolas Sarkozy voilà bientôt vingt-cinq ans, dans un dîner chez Laurent Burelle [...]. Nicolas Sarkozy avait moins de 30 ans. Nous sommes de la même génération. Il m'est tout de suite apparu comme un jeune homme au caractère trempé, volontaire, plein de fougue et très sympathique. Puis je l'ai recroisé chez des amis communs ou dans des réunions. Je l'ai vu monter en puissance sur la scène politique. Il avait cette compétence et ce tempérament qui m'ont toujours fait penser qu'il jouerait certainement un rôle au plus haut niveau dans le pays. Bref, qu'il pouvait prétendre à un destin national."

Selon l'Association de Défense des Chômeurs et Précaires (APEIS), le petit cadeau offert à Nicolas Sarkozy par le PDG du groupe Bolloré (dont la filiale Bolloré médias contrôle entre autres le quotidien Direct Soir, la chaîne de télé Direct 8 et l'agence de publicité Havas) a coûté pour les trois jours d'escapade environ 200.000 euros, soit 17 années de salaires pour un smicard et 36 années de revenus pour un Rmiste.