Martine Gozlan

Des islamistes sénégalais s'opposent à la vente du livre de Martine Gozlan, Le sexe d'Allah. "Cet ouvrage de Martine Gozlan, journaliste à l'hebdomadaire français pro-sioniste Marianne s'acharne sur 196 pages à falsifier le message coranique et à jeter l'opprobre sur le messager d'Allah (le prophète Mohamet)", écrit un collectif d'associations islamiques. Selon la déclaration transmise aux médias, "c'est le même tapage médiatique, qui entoura naguère la parution des Versets sataniques, de Salman Ruhsdie, qui entoure présentement ce maillon de la néo-croisade perfidement organisée contre l'islam". Estimant qu'à présent, "il suffit d'exceller dans la profanation et le sacrilège" pour vendre des livres, le texte déplore que l'islam soit devenu "un véritable fonds de commerce grassement lucratif". Le Collectif précise que Martine Gozlan est allé plus loin que Salman Rushdie et lance un appel solennel aux autorités de la république "pour que ces écrits maléfiques et provocateurs ne soient pas commercialisés sur le territoire du Sénégal". Le Sénégal est un pays à plus de 95 % musulman mais réputé pratiquer un islam tolérant.