Peter Handke
Peter Handke

Peter Handke donne peu d'éléments sur sa biographie. Il nait en 1942 à Griffen (Autriche), d'une mère d'origine slovène. Il n'a pas connu son père et son enfance reste marquée par les vicissitudes de l'après-guerre à Berlin où il vécût de 1944 à 1948. Au début des années '60 il entame des études de Droit à l'Université de Graz tout en commençant à écrire. Son premier roman, Les Frelons, est publié en 1965, suivi immédiatement de pièces radiophoniques: Outrage au public, Prédiction et Introspection et d'un second roman en 1967 intitulé Le Colporteur. Il se consacre dès lors à la littérature et à l'écriture, qu'il explore dans des textes expérimentaux influencés par le Nouveau Roman et les recherches politico-linguistiques de l'époque, tout en menant parallèlement une vie de voyages en Europe et aux Etats-Unis. L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty (1970), adapté au cinéma par Wim Wenders, lui donnera une certaine notoriété. En 1974, la représentation à Paris de sa pièce La Chevauchée sur le Lac de Constance, écrite en 1970, fait scandale par son étrangeté. Ses livres suivants: Courte lettre pour un long adieu (1972), Le Malheur indifférent (1972), L'Heure de la Sensation vraie (1975), La femme gauchère (1976), sont pour la plupart tirés de faits autobiographiques longuement analysés à travers des récits d'errance et de vagabondage. Il rédige ensuite un double faux journal autobiographique, Le Poids du Monde (1978) et Le Poids d'un Crayon (1983) où il mène une réflexion sur l'Art et la Vie. La plupart de ses oeuvres des années '80 et '90, de La Leçon de la Sainte-Victoire (1980) à Par une nuit obscure (1997) en passant par Le Chinois de la Douleur (1983), Le Recommencement (1986), L'Après-midi d'un écrivain (1987), Essai sur le Juke-Box (1990) ou encore Mon année dans la baie de Personne (1996), mêlant essais, théâtre, récits, romans, et même cinéma — il a écrit les scénarios des films de Wim Wenders Faux-Mouvement et Les Ailes du Désir, et réalisé lui-même La Femme gauchère — poursuivent cette même réflexion existentielle lucide et sensible sur l'homme, l'art et les choses du monde. Peter Handke vit en France depuis 1990.