Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Jacques Chirac

Jacques Chirac

Quelque 800 artistes et intellectuels des 25 Etats de l'Union Européenne sont rassemblés aujourd'hui et demain autour de Jacques Chirac, à Paris, pour les "Rencontres pour l'Europe de la culture".

En inaugurant ce nouveau "Davos de la culture", le Président de la République s'est lancé dans un playdoyer pour la Constitution européenne dont il a tenu à souligner les "avancées considérables" qu'elle contient en matière culturelle. Pour le chef de l'Etat, "La réalité de l'Europe a été culturelle avant d'être économique ou politique" et l'Union viendra appuyer et compléter l'action culturelle des Etats.

Avec la nouvelle constitution la politique culturelle se décidera à la majorité qualifiée, ce qui permettra selon lui d'améliorer la circulation des oeuvres, notamment cinématographiques, à l'intérieur de l'Union. Essayant de convaincre la bonne moitié d'artistes français qui, à l'instar du reste de la population, sont prêts à voter Non, il a précisé que la culture ne pouvait toutefois pas être plus livrée au jeu du marché qu'elle ne devait être inféodée à l'Etat. "La concentration menace la diversité culturelle au même titre que la concurrence sauvage", a-t-il ajouté en promettant que la diversité culturelle "sera élevée au rang des objectifs fondamentaux de l'Union".

Il a redit que "la France pèsera de tout son poids" pour que soit signée dès l'automne prochain la convention internationale sur la diversité culturelle élaborée à l'Unesco. "Nous devons cultiver notre diversité, la faire résonner en nous, être à l'avant-garde du combat pour la défendre dans le monde. Pour l'Europe comme pour les Etats, ces exigences tracent des responsabilités partagées. Des responsabilités que le traité établissant une Constitution pour l'Europe explicitera avec netteté", a-t-il déclaré. Entre autres promesses il compte bien encourager la création d'un label européen du patrimoine ainsi que celle d'un fonds de garantie pour la circulation des expositions, de même qu'il oeuvre déjà à la naissance d'une grande bibliothèque virtuelle européenne.

Préparées à Berlin l'an dernier, ces rencontres se poursuivront à l'automne à Budapest et en Espagne au printemps 2006. Elles se veulent une "prise de parole par les artistes eux-mêmes", a précisé le ministre de la Culture et de la Communication Renaud Donnedieu de Vabres. Celui-ci souhaite que les rencontres puissent devenir "un Davos tournant de l'Europe et de la culture". Elles devraient être scellées mardi par la signature par les ministres de la Culture européens d'un document d'orientation sur la Culture et l'Europe prônant des mesures nationales de soutien.