Éditions de Boeck
Éditions de Boeck

La maison d'édition De Boeck, numéro un belge dans le secteur des ouvrages scolaires, vient de passer sous le contrôle d'Editis, 2e groupe d'édition en France. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué mais Editis reprend 100% de la prestigieuse maison fondée à Bruxelles en 1883.

De Boeck, qui exploite six marques d'éditeur de langue française et néerlandaise (De Boeck Education, De Boeck Université, Duculot, Estem, Larcier et Uitgeverij De Boeck), réalise un chiffre d'affaires de 39,6 millions d'euros, principalement dans le secteur des ouvrages scolaires, universitaires, médicaux et juridiques. L'entreprise développe également une activité d'édition numérique très performante avec sa filiale de services en ligne DBiT, spécialisée dans le domaine juridique (Fiscalnet) et la diffusion de revues de sciences humaines et sociales (Cairn). Dirigée par Christian De Boeck et Georges Hoyos — qui devraient rester à la tête de l'entreprise — la maison belge jusqu'ici indépendante dispose de ses propres services de diffusion-distribution (DBS et DBD) et emploie au total 220 personnes en Belgique, au Luxembourg et en France. Elle s'intégrera dans le pôle éducation d'Editis, qui réalise une bonne opération stratégique en se déployant ainsi en Belgique et plus largement à l'international avec une entreprise parfaitement complémentaire — en particulier dans le domaine des livres universitaires où il était quasiment absent — et en avance dans le secteur d'avenir de l'édition électronique.

Editis, filiale à 100 % de Wendel Investissement, réalise un chiffre d'affaires de près de 800 millions d'euros et compte 2.300 collaborateurs. Il exploite en France une quarantaine de maisons d'édition récupérées sur les cendres de l'ex-groupe Vivendi, dont notamment Nathan, Bordas, Les Presses de la Cité, Plon, Robert Laffont, La Découverte, Le Cherche Midi, First, XO ainsi que les dictionnaires Le Robert. C'est également un acteur important de la diffusion et de la distribution du livre en France à travers sa filiale Interforum. Avec De Boeck, la part du chiffre d'affaires d'Editis à l'étranger passera de 15 à 18 %. Celle-ci pourrait encore bientôt augmenter car le groupe dirigé par Alain Kouck est actuellement sur les rangs pour le rachat du pôle éducation du néerlandais Wolters Kluwer.