Lady Chatterley
Lady Chatterley

La 32e cérémonie des César du cinéma, qui s'est tenue samedi 24 février 2007 sous la houlette de Valérie Lemercier au théâtre du Châtelet à Paris, a consacré Lady Chatterley de Pascale Ferran. Le film a remporté cinq récompenses: César du Meilleur film, César de la Meilleure actrice (Marina Hands), César de la meilleure adaptation (Pascale Ferran, Roger Bohbot et Pierre Trividic), César des Meilleurs costumes (Marie-Claude Altot) et César de la Meilleure photo (Julien Hirsch).

Troisième long-métrage de Pascale Ferran, après Petits arrangements avec les morts et L'Age des possibles, Lady Chatterley est l'adaptation du célèbre roman de D.H Lawrence qui relate la passion amoureuse et sexuelle d'une jeune aristocrate et d'un garde-chasse dans l'Angleterre des années 1920. Film d'auteur très sensible, bien que réalisé avec de petits moyens financiers et des acteurs peu connus, Lady Chatterley a attiré quelque 200.000 spectateurs en salles à ce jour. La jeune comédienne de théâtre Marina Hands, qui interprète le rôle de Constance Chatterley, l'a emporté pour son excellente prestation face à Cécile de France, pourtant deux fois nominée avec les films Fauteuils d'orchestre de Danièle Thompson et Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli.

L'autre film gagnant de la soirée est le thriller adapté du best-seller d'Harlan Coben, Ne le dis à personne, de Guillaume Canet, qui engrange lui quatre César en plus de ses 2,8 millions d'entrées en salles: Meilleur réalisateur (Guillaume Canet), Meilleur acteur (François Cluzet), Meilleure musique (Mathieu Chedid) et Meilleur montage (Hervé de Luze).

Neuf fois nominé, Indigènes du cinéaste franco-algérien Rachid Bouchareb — 3,2 millions de spectateurs — n'a obtenu que le César du meilleur scénario. Il concourt toutefois parallèlement aux Oscars d'Hollywood, où il représente le cinéma algérien et a toutes ses chances dans la catégorie Meilleur film étranger.

Enfin, le César du meilleur film documentaire, décerné pour la premère fois de l'histoire des César, a été attribué à Dans la peau de Jacques Chirac de Karl Zéro et Michel Royer.