Claude Ribbe
Claude Ribbe

Deux mois après la plainte du MRAP contre Alain Finkielkraut pour incitation et provocation à la haine raciale à la suite de son interview publié dans le quotidien israélien Haaretz, le "philosophe" juif communautariste se trouve de nouveau accusé de propos diffamatoires et racistes. L'écrivain et historien guadeloupéen Claude Ribbe, 52 ans, président du Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais (Collectif DOM) et membre de la Commission Nationale consultative des Droits de l'Homme, a porté plainte lundi 08 janvier contre Alain Finkielkraut pour des propos racistes diffusés cette fois sur l'antenne de Radio Communauté Juive (RCJ) le 24 décembre 2006 .

Interviewé par une journaliste de RCJ qui estimait surprenant que Claude Ribbe présente sa candidature pour l'élection législative de juin prochain à Sarcelles — 8e circonscription du Val d'Oise actuellement détenue par le socialiste Dominique Strauss-Kahn et où vit une importante communauté juive — Alain Finkielkraut a qualifié l'écrivain guadeloupéen de "normalien noir" représentant la "nouvelle configuration de la haine" qu'il ne cesse de fustiger dans les nombreuses tribunes que lui offrent des médias très complaisants. Revenant sur le dernier livre de Claude Ribbe, Le Crime de Napoléon, qui comparait les crimes de Napoléon à ceux de Hitler, Alain Finkielkraut a estimé qu'il s'agissait d'un "livre de haine inspiré par une sorte de rage victimaire", ajoutant que les descendants d'esclaves ne le seraient parfois que par auto-proclamation afin de prendre la place de victime occupée par les Juifs.

Pour Claude Ribbe, Alain Finkielkraut est rongé par le communautarisme, la négrophobie et un racisme viscéral. Il trouve les propos diffusés sur RCJ "clairement diffamatoires et racistes", estimant qu'"il n'y a en France pas plus de normaliens noirs qu'il n'y a de normaliens juifs". Sur son blog, il compare le philosophe à Georges Frêche et Pascal Sevran et rappelle les diverses autres allégations douteuses qu'il a pu tenir à ce jour en toute impunité, notamment à l'encontre des jeunes issus de l'immigration lors des récentes émeutes de banlieues ou contre les noirs de l'équipe de France de foot. Selon lui, Alain Finkielkraut diffuse une "idéologie nauséabonde (...) dont le but est de susciter des affrontements entre Français".

La plainte de Claude Ribbe contre Alain Finkielkraut a été déposée devant le Tribunal de Grande Instance de Paris par son avocat, Me Gilbert Collard. Un Droit de réponse a également été demandé à Radio Communauté Juive.