Plastic Logic
Plastic Logic

Véritable révolution pour le monde du livre, le papier électronique est en train de passer l'étape de la fabrication industrielle à grande échelle.

La société anglaise Plastic Logic, entreprise privée issue du laboratoire de physique de l'université de Cambridge, va investir 100 millions de dollars pour construire une grande usine européenne de papier électronique. Première du genre dans le monde, celle-ci sera totalement dédiée à la fabrication et à la commercialisation d'écrans e-paper, ce produit révolutionnaire qui pourrait bien concurrencer sous peu le papier traditionnel pour la lecture des journaux et des livres. L'usine Plastic Logic sera installée dans la "Silicon Saxony" allemande, à Dresde (ex-RDA), et démarrera sa production en 2008 avec une capacité d'un million d'écrans par an.

L'entreprise n'a semble-t-il eu aucun mal à réunir les fonds auprès d'investisseurs de Capital risque tels que Oak Investment Partners, Tudor Investment, Amadeus, Intel Capital, Bank of America, BASF Venture Capital, Quest for Growth et Merifin Capital, la demande pour ce type de produit étant estimée à plus de 40 millions d'unités pour les trois prochaines années. Selon les experts, le marché du papier électronique pourrait générer 30 milliards de dollars de chiffre d'affaire d'ici 2015.

Les prototypes de terminaux de lecture électronique développés par Plastic Logic en étroite collaboration avec la société E-Ink, spécialisée elle dans l'encre électronique, se présentent comme des feuilles de papier flexibles, pliables, légères et quasi incassables. Ce sont pourtant de véritables écrans électroniques à matrice active permettant d'afficher des textes et des images, avec un confort de lecture équivalent à celui du papier imprimé car les effets de luminosité et de rétro-éclairage propres jusqu'à présent à l'affichage sur écran sont supprimés. C'est cette même technologie de pointe supprimant les désagréments de lecture numérique qui est développée sur les E-Book de dernière génération, comme par exemple sur le Sony Reader qui commence lui aussi à être commercialisé à grande échelle.

L'intérêt du terminal de lecture de Plastic Logic par rapport à un E-Book, c'est qu'il s'agit d'une simple feuille plate et flexible et non d'un objet en dur style PDA, téléphone mobile ou ordinateur portable. Dans la pratique il pourra donc être utilisé par les fabricants de e-books en tous genres qui lui donneront un habillage ergonomique en fonction des contenus proposés. L'utilisateur final pourra y télécharger, y stocker et y afficher des milliers de pages de livres et/ou de journaux via une connexion sans fil et une batterie interne longue durée.

Reste toutefois à voir dans quelle mesure ces feuilles de papier électronique pourront séduire le grand public et les fournisseurs de contenus, ce qui dépendra de ses qualités en usage quotidien mais aussi de son prix de vente, pour l'instant encore inconnu. A noter cependant que de nombreux journaux dans le monde étudient déjà très sérieusement leur devenir e-journal sur ces nouveaux terminaux de lecture.