Madonna
Madonna

Sous la pression de groupes religieux catholiques intégristes, NBC, l'une des plus grandes chaînes de télévision américaine, a décidé de censurer un concert de Madonna.

Dans son dernier concert actuellement en tournée mondiale, le Confession Tour, la pop star chante Live To Tell "crucifiée" sur une croix géante, avec une couronne d'épines sur la tête. La "provocation" n'a pas manqué de choquer les puissantes organisations religieuses américaines qui se sont mobilisées pour faire censurer son show par les chaînes de télévision. NBC, qui doit notamment diffuser le 22 novembre prochain une émission spéciale sur Madonna comprenant une retransmission de son concert donné récemment à Londres vient d'indiquer qu'elle ne montrerait pas ce passage. Les lobbys chrétiens menacent en effet de boycotter la principale compagnie sponsor du spectacle si la scène de la croix est diffusée. NBC a précisé qu'elle ne procéderait pas une coupure pure et simple mais qu'elle userait de montages et d'angles de caméras différents pour éviter de montrer la chanteuse sur la croix.

Dans un communiqué, Madonna déplore que son apparition sur la croix soit mal interprétée et critiquée par l'Eglise. Elle explique que sa performance, placée sous le signe de la "confession", n'est ni antichrétienne, ni sacrilège, ni blasphèmatoire. Pour elle il s'agit "d'encourager les spectateurs à aider leurs prochains et à voir le monde comme un seul et même tout", précisant que l'un des objectifs du spectacle est de réunir des fonds pour lutter contre le SIDA en Afrique. "Si Jésus était aujourd'hui toujours vivant, il ferait la même chose", déclare-t-elle. La chanson Live To Tell qu'elle chante sur la croix se termine d'ailleurs sur des paroles de l'apôtre Matthieu.