Bernard Arnault
Bernard Arnault

En présence du ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres et du maire de Paris Bertrand Delanoë, Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), a rendu public lundi 02 octobre le projet de sa Fondation Louis Vuitton pour la Création. Destinée à "faire rayonner dans le monde la Culture et la France de la création contemporaine", elle accueillera les très riches collections personnelles de Bernard Arnault et de ses marques de luxe — des Picasso, Dubuffet, Rothko, Serra, Klein, Barney, Aitken, etc — ainsi que des expositions temporaires qui seront dédiées à la peinture, à la mode et au design contemporains.

La Fondation Louis Vuitton sera située à la lisière du Bois de Boulogne (Paris 16e), à la place de l'ancien bowling aujourd'hui désaffecté du Jardin d'acclimatation qui est déjà géré par LVMH. La vingtaine d'hectares du Jardin d'acclimation, créé sous Napoléon III, appartient en effet à la ville de Paris mais cette dernière en a cédé en 1995 la concession au groupe de Bernard Arnault. Le bâtiment du futur musée, d'une surface de 4.200m2, sera construit par l'architecte américain Frank Gehry, auteur entre autres du musée Guggenheim de Bilbao et du DZ Bank Building de Berlin. D'un coût de 3 millions d'euros, il devrait accueillir le public à partir de 2010. La direction artistique de la Fondation sera confiée à Suzanne Pagé, actuelle directrice du Musée d'Art Moderne de la ville de Paris.

Ce grand projet de Fondation pour l'art contemporain à Paris sonne bien entendu comme une réponse à François Pinault, autre mécène français richissime rival de Bernard Arnault dans les domaines du luxe avec son groupe PPR (ex Pinault Printemps Redoute) et ses imposantes collections d'art contemporain. François Pinault a brutalement décidé en 2005, en raisons de tracasseries administratives, d'abandonner son projet de Fondation pour l'art contemporain prévu sur l'île Séguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Il l'a transférée au Palazzo Grassi de Venise et inaugurée en grandes pompes fin avril 2006. L'Etat et la ville de Paris ont été sévèrement critiqués pour avoir ainsi laissé filé à l'étranger le projet de François Pinault. Nul doute que la Fondation Louis Vuitton sera elle soutenue avec plus de soins par les autorités, histoire de ne pas laisser Paris perdre ce qui lui reste encore de rayonnement culturel.