France 24
France 24

La chaîne française d'information en continu France 24, ex CFII, dont la mission est de "couvrir l'actualité internationale avec un regard français", sera lancée fin novembre 2006.

Totalement gratuite, elle sera diffusée sur deux canaux de télévision — l'un en français, l'autre en anglais, auquels viendront s'ajouter plus tard l'espagnol et l'arabe — et sur trois sites web français, anglais et arabe. Elle sera visible en Europe, en Afrique, au Proche-Orient, au Moyen-Orient et dans quelques États américains comme New York et Washington D.C., d'abord sur internet, puis via les réseaux ADSL, Cable et Satellite. Contrairement aux autres chaînes d'actualité française comme itélé (gratuite) et LCI (payante), France 24 ne sera pas présente sur la TNT, pour des raisons budgétaires. Quelque 80 millions de foyers, soit 250 millions de téléspectateurs, pourront toutefois la recevoir dès fin 2006. Si tout va bien, elle pourra être captée dans le monde entier à l'horizon 2008.

Selon Alain de Pouzilhac, président du Directoire de France 24, et Gérard Saint Paul, Directeur Général de l'information et des programmes, 80% du personnel technique et administratif, soit 150 personnes, a déjà été recruté. La rédaction, dirigée par Grégoire Deniau, comptera elle au total 170 journalistes de 27 nationalités différentes et 31 ans de moyenne d'âge, présents dans 150 villes du monde. Leur tâche sera de composer et diffuser toutes les 30 minutes un journal d'infos qui sera entrecoupé d'entretiens et de débats destinés à décrypter l'actualité internationale selon "les valeurs françaises". Les programmes seront réalisés pour un tiers par des journalistes de France Télévisions en poste à l'étranger, un autre tiers par des correspondants pigistes, et le dernier tiers par des partenaires comme l'AFP, TV5Monde, RFI ou RFO. "Nous voulons devenir le challenger de CNN, de BBC World, d'Al-Jazeera, de Fox News" et "toucher tous les leaders d'opinion de la planète", ambitionnent les responsables de la nouvelle chaîne qui promettent aussi qu'elle ne sera pas "la voix du gouvernement français". Everything about what you're not supposed to know (Tout ce que vous n'êtes pas censé savoir), tel est le slogan officiel affiché par France 24.

Installée à Issy les Moulineaux, filiale à parts égales du groupe privé TF1 et du groupe public France Télévisions, France 24 est dotée d'un budget de 80 millions d'euros (contre 2,3 milliards de dollars pour CNN). Elle ne dispose pour l'instant d'aucune ressource publicitaire afin de ne pas concurrencer sur ce terrain les autres chaînes françaises.

L'idée d'une "CNN à la française" a été lancée dès 1987 par Jacques Chirac, alors premier ministre. Elle a réellement été mise sur les rails au début de la Guerre des Etats-Unis contre l'Irak, lorsque les chaînes américaines relayaient dans le monde entier la propagande de George W. Bush. Le facteur déclenchant a sans doute été le fameux discours de Dominique de Villepin, en février 2003, à l'assemblée du Conseil de Sécurité de l'ONU, qui annonçait le veto de la France. Les applaudisements nourris des diplomates réunis ont été censurés par toutes les chaînes d'info américaines. Deux semaines plus tard, le gouvernement français lançait le projet d'une chaîne d'info continue ayant pour vocation d'assurer "une présence plus visible de la France dans la bataille mondiale des images".