Eric Schmidt
Eric Schmidt

Apple Computer Inc. annonce la nomination d'Eric Schmidt à son Conseil d'Administration. Le PDG de Google y siègera parmi huit membres aux côtés de Steve Jobs, co-fondateur et patron de la firme à la pomme, et d'Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis sous le mandat de Bill Clinton.

Selon Steve Jobs, "Eric effectue un exccellent travail en qualité de PDG de Google et nous nous réjouissons de son arrivée au conseil d'administration d'Apple. (...) Tout comme Google, Apple a un goût pour l'innovation et nous pensons que la vision d'Eric ainsi que son expérience nous seront très utiles dans les années à venir". De son côté Eric Schmidt — qui conserve son poste de Chief Executive Officer (PDG) de Google — déclare que le groupe informatique constructeur du Macintosh et de l'IPod, numéro 1 mondial de la vente de musique en ligne, est l'une des sociétés qu'il "admire le plus au monde". Il a "hâte de la rejoindre pour participer à tous les développements étonnants qu'Apple est en train de réaliser".

Ce rapprochement entre les dirigeants des deux compagnies les plus innovantes et les plus dynamiques de la Silicon valley pourrait à court terme ouvrir la voie à une alliance stratégique qui concurrencerait très sérieusement leur adversaire commun, Microsoft. Malgré son quasi monopole, la firme de Bill Gates se fait déjà tailler des croupières par les deux sociétés qui ont un fort potentiel de complémentarités. Le retard déjà accumulé par Microsoft dans plusieurs secteurs — vente online de publicité et de produits culturels, logiciels, baladeurs numériques, recherche sur internet,.. — où Apple et Google montent en puissance depuis quelques années, pourrait lui coûter cher en cas d'alliance de ses deux concurrents. Les marchés financiers ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, cotant Apple et Google à la hausse dès l'annonce de la nomination d'Eric Schmidt.